La commission électorale a proclamé les résultats provisoires des élections législatives du 28 septembre. La Mouvance présidentielle a obtenu une majorité simple devant le principal Parti d’opposition qui a eu 37 députés. Alhousseiny Makanera Kaké membre du RPG arc-en-ciel, revient sur les résultats obtenus par son Parti. Il parle de ses attentes de la future assemblée nationale.
 
Aminata.com: votre Parti a obtenu 53 députés, sans ses alliés il n’atteint pas la majorité simple. Est-ce que l’objectif a été atteint?
 
Alhousseiny Makanera Kaké: le RPG arc-en-ciel se porte très bien. D’ailleurs, il ne peut pas se porter autrement pour la simple raison, (que) nous avons la chance d’élire quelqu’un qui a tenu parole et qui est en train de poser des actes. Quand on fait l’analyse des résultats des élections législatives, nous pouvons la faire à trois dimensions. La plus grande progression a été obtenue par le RPG arc-en-ciel. Les principaux Partis politiques ont régressé au lieu d’enregistrer une progression. Le RPG avec ses 18% au premier tour de la présidentielle, (est) arrivé à 46%, vous comprendrez que c’est une grande progression. Le deuxième élément d’appréciation, c’est la répartition de l’électorat sur le plan horizontal, c’est le seul Parti qui a été premier dans toutes les circonscriptions de la Haute Guinée, de la Forêt et de la Basse Guinée. Il est venu deuxième en Moyenne Guinée. Cela prouve à suffisance que s’il y a un Parti national c’est bien le RPG arc-en-ciel. Il y a un troisième élément d’appréciation : quand vous considérez le score obtenu, (vous verrez que)  le RPG arc-en-ciel est  seul qui a (obtenu) 53 députés soit 46,40%, le Parti qui vient juste après a 37 députés, (UFDG, ndlr) le troisième Parti (UFR, ndlr) n’a que 200 mille voix soit 7%. C’est autant dire aujourd’hui que si on fait une analyse approfondie, on dira que le second mandat est déjà assuré. Ce score c’est le poids du seul RPG, sans compter ses alliés.
 
Dans ce processus, l’Opposition a dénoncé plusieurs fraudes et exige l’annulation du scrutin Je vais vous dire une chose, l’Opposition n’exige pas l’annulation du scrutin. C’est une rhétorique politique tout simplement, quand on veut obtenir cinq on demande cent. Sinon l’Opposition (s’en) sort bien avec ces résultats. Pour la simple raison, vous avez remarqué depuis un certain temps, on se bat pour gagner un scrutin qu’on veut annuler, comment vous pouvez comprendre ça. On va jusqu’à monter la garde nuit et jour devant les bureaux de centralisation et au même moment on dit qu’on veut l’annulation de ce scrutin. Ce ‘n’est pas vrai. Les élections législatives organisées en Guinée le 28 septembre méritent de figurer dans les records Guinness sur le plan de la transparence et de la liberté que chaque électeur a obtenues. Ne serait-ce que la représentation de certains Partis à l’Assemblée nationale. Parce que si vous vous référez aux résultats globaux, vous trouverez 15 Partis politiques qui siégeront dans la future Assemblée nationale. On n’est pas habitué à ça. Et chaque Parti politique de l’Opposition a gagné dans son fief sans problème.
 
Mais en Basse Côte longtemps considérée, comme fief de l’UFR, ce Parti dénonce de fraudes L’UFR a bénéficié du concours de circonstance par la perche tendue par l’UFDG, sinon c’est un parti, dont la force réelle est de 5 députés, les 5 autres que l’UFR a obtenus, c’est par la bénédiction de l’UFDG. Pour preuve, dans chacune de ces localités où l’UFR a remporté, le Parti est venu toujours troisième sur la proportionnelle.
 
Votre camp dénonce aussi des fraudes, allez-vous introduire des recours à la Cour suprême? Le RPG arc-en-ciel a déjà déposé des recours pour des manquements et des anomalies. Mais cela ne veut pas dire que les élections ne sont pas meilleures. Vous savez, la seule garantie pour des élections transparentes c’est de donner la même chance d’égalité. Et c’est ce qui est arrivé. Ce que l’Opposition dénonce en exagérant bien sûr, le Parti au pouvoir dénonce aussi la même chose. Ce que nous souhaitons aujourd’hui, c’est que la Cour suprême tranche et dise la vérité.
 
L’opposition n’accorde pas de crédit à la Cour suprême Jusqu’à preuve de contraire, je pense que l’Opposition accorde beaucoup de confiance à la Cour suprême. Mais l’Opposition n’accorde pas de crédit à ses recours. On est habitué à cette rhétoriques, quand on sait qu’on va perdre, on prépare déjà les mentalités pour dire que lorsque nous allons perdre c’est  qu’on a on a été victimes de tricheries. Quand Monsieur Sidya gagne à Boké, à Boffa, à Kaloum, à Matam et à Matoto, il se dit victime de tricherie, on ne veut pas être de bons perdants.
 
L’opposition accuse le RPG arc-en-ciel d’avoir utilisé des fonds de l’Etat pour financer sa campagne RPG arc-en-ciel n’est pas à sa première campagne. La plus récente c’est celle du deuxième tour; le Parti n’était pas au Pouvoir. Il a fait proprement sa campagne avec des moyens qui sont sans commune mesure avec ce qu’on a utilisé lors des législatives. Ce Parti avait quasiment dans toutes les préfectures des véhicules 4X4. Donc, si nous avions fait plus que ce que plus que nous avions fait au second tour pendant que le parti n’était pas au pouvoir, je dirai tout simplement qu’on aurait fait mieux que notre score adtuel.
 
Qu’attendez-vous du futur parlement? Ce que j’attends de la future assemblée nationale, c’est d’abord la possibilité de faire quitter le débat dans la rue pour l’hémicycle. Ensuite, faire en sorte que pour une fois la classe politique va s’occuper du développement de notre pays à la place des débats stériles que nous avons connu pendant trois ans. Je souhaiterai que le bureau qui sera élu, l’ensemble de députés et l’exécutif fassent en sorte qu’on organise de formations pour nos députés.
 
Interview réalisée par Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com alpha.oumar@aminata.com
 
 

 

 

Interview réalisée par Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com
alpha.oumar@aminata.com
+224 666 62 25 24

PARTAGER