La capitale guinéenne connaitre un début de semaine dans la tourmente. Les quartiers de la haute banlieue s’embrasent. Manifestants et policiers s’affrontent violemment. A Bonfi, au contraire, une dizaine des jeunes contestataires occupent la rue depuis 8heures, aucun élément des forces de l’ordre n’est jusqu’ici intervenu les lieux.

Un jeune contacté par Aminata.com, exprime sa colère face à la fermeture des écoles annoncées depuis une quinzaine de jour par le gouvernement.

“Personnellement je prépare le baccalauréat, dans certaines matières on est même arrivé à un quart du programme, avec cette évolution nous n’allons pas finir les programmes. C’est pour cela je suis dans la rue, je réclame l’ouverture des classes”, s’exclame Ousmane Soumah, élève au lycée Bonfi. Dans ce quartier connu pour son calme dans des moments de troubles, les jeunes sont déterminés à en découdre et cela malgré la déclaration des syndicats appelant à la reprise des cours.

 

A suivre.

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 666 62 25 24

 

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here