Rate this post

Un montant évalué à 14 milliards de nos francs fait l’objet de débats intenses au Conseil national de la transition dans sa plénière de ce lundi consacrée à l’examen et à l’adoption du budget dans son volet recettes.

A l’origine, le département de la pêche et de l’aquaculture dans son rapport de budget a présenté en termes de recettes pour l’année 2013 une enveloppe de 28 milliards de nos francs. Mais la direction nationale du trésor confirme que c’est plutôt 14 milliards qui ont été enregistrés dans ses cahiers.

En réaction à ces chiffres non concordants, certains conseillers ont soulevé la question en plénière et exigé que la lumière soit faite. Et que les responsabilités soient, au besoin situées. Certaines voix ont même demandé sans succès, d’entendre le ministre délégué au budget présent sur les lieux. Pour d’autres, la seule voie de celui-ci ne peut satisfaire à la curiosité des Conseillers.

Au finish, un audit est recommandé sans toute fois que tous les contours ne soient définis. Bien entendu que les mêmes audits officiellement lancés n’ont jamais connu de résultats probants.

En intercommission, tenue la semaine passée, le ministre en charge de la pêche, a affirmé haut et fort “avoir versé l’argent au trésor et déternir les reçus”, a affirmé à Aminata.com un témoin. Nous y reviendrons.

B.Abdallah/Aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here