Tunisie: un ancien Premier ministre lance son parti

Top de nos lecteurs

Émeutes contre les résultats du double scrutin en Guinée: les populations de Kolaboui dans la rue

La publication des résultats du double scrutin législatif et référendaire contesté du 22 mars dernier en Guinée irrite la colère des opposants dans plusieurs...

Sidya Touré critique les résultats provisoires proclamés par la CENI

Le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) ne mâche pas ses mots sur les résultats du double scrutin, législatives et le référendum du...

Guinée/Coronavirus : Conakry tente de résister à la psychose

Après avoir longtemps refoulé du monde, le centre administratif de la Guinée se vide peu à peu. Dans la capitale Conakry, chaque déplacement des...

Référendum en Guinée: le OUI l’emporte avec près de 92%(CENI)

La commission électorale nationale indépendante (CENI) a donné dans la soirée de ce vendredi 27 mars 2020, le résultat du référendum constitutionnel contesté du...
Kindy Draméhttps://aminata.com
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée.Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL https://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

L’ancien chef de gouvernement tunisien Mehdi Jomaa a annoncé mercredi la création de son propre parti, à l’approche d’échéances électorales, affichant l’ambition de devenir l’une des principales forces politiques du pays.

Al Badil Ettounsi (l’alternative tunisienne, en arabe) est une formation “modérée, réaliste, patriote et surtout démocrate”, a déclaré M. Jomaa lors d’une conférence de presse.

L’ancien chef du gouvernement dit de technocrates, aux affaires de janvier 2014 à février 2015, a expliqué son retour sur la scène politique par la situation “difficile” et “fragile” du pays, caractérisée selon lui par un “manque de vision politique et économique”.

A LIRE =>  Élections controversées en Guinée: les réseaux sociaux coupés

“Notre ambition aujourd’hui est d’être une force politique capable (de provoquer) des changements et nous serons au rendez-vous à toutes les échéances électorales”, a dit M. Jomaa, en se disant “convaincu” que son parti se transformera en “un acteur principal” de la scène politique.

Parmi les membres de cette nouvelle formation figurent d’anciens ministres comme celui de l’Equipement Hédi Larbi et l’ex-gouverneur de la Banque centrale, Mustapha Kamel Nabli.

Ingénieur de formation, M. Jomaa a dirigé un gouvernement formé suite à un “dialogue national” pour sortir le pays d’une profonde crise politique, après les assassinats de deux opposants de gauche en 2013. Il succédait au cabinet de la “troïka” mené par les islamistes d’Ennahdha.

A LIRE =>  Élections controversées en Guinée: les réseaux sociaux coupés

Après les législatives d’octobre 2014 et la victoire du parti Nidaa Tounès, il a été remplacé par l’indépendant Habib Essid, auquel a succédé l’actuel gouvernement de Youssef Chahed.

Âgé de 53 ans et père de cinq enfants, M. Jomaa n’a jamais été actif en politique sous le régime de Zine El Abidine Ben Ali, renversé par la révolution de janvier 2011.

Avant de former son parti, il avait créé un think-tank. Son retour en politique, qui avait fait l’objet de nombreuses spéculations ces derniers mois, intervient à quelques mois des premières élections municipales depuis la révolution et à environ deux ans de la présidentielle prévue en 2019.

- Advertisement -

A lire également

- Advertisement -

L'info première en Guinée

Émeutes contre les résultats du double scrutin en Guinée: les populations de Kolaboui dans la rue

La publication des résultats du double scrutin législatif et référendaire contesté du 22 mars dernier en Guinée irrite la colère des opposants dans plusieurs...

Sidya Touré critique les résultats provisoires proclamés par la CENI

Le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) ne mâche pas ses mots sur les résultats du double scrutin, législatives et le référendum du...

Guinée/Coronavirus : Conakry tente de résister à la psychose

Après avoir longtemps refoulé du monde, le centre administratif de la Guinée se vide peu à peu. Dans la capitale Conakry, chaque déplacement des...

Référendum en Guinée: le OUI l’emporte avec près de 92%(CENI)

La commission électorale nationale indépendante (CENI) a donné dans la soirée de ce vendredi 27 mars 2020, le résultat du référendum constitutionnel contesté du...

COVID-19: le GOHA invite les commerçants à prendre très au sérieux cette pendémie

La multiplication des cas confirmés au Coronavirus préoccupe le groupe organisé des hommes d'affaires (GOHA). Dans un communiqué publié ce vendredi 27 mars 2020,...
0 Shares
x