Les CNT a adopté, lundi 30 décembre, à la majorité des voix le volet dépenses de la loi des finances 2014 au montant de 13 263 milliards 44 millions de GNF soit 25,37% du PIB contre une exécution de 8 919 milliards 49 millions des 9. 253 milliards 93 millions initialement projetés.

Dans ce budget, l’enveloppe salariale accroît de 15,08% passant de  2.120,17 milliards à 2.455, 21 milliards.

Les investissements concerneront largement les secteurs de développement rural (l’agriculture en tête), les Mines, énergie et eaux, les infrastructures et travaux publics, le secteur social (santé et éducation).

En observation, les Conseillers notent entre autres le faible niveau d’exécution du budget d’investissement hors budget d’affectation spéciale ; la faiblesse des ressources ; la lenteur administrative dans la chaîne de passation et d’adjudication des marchés publics ; la multiplicité des intervenants par ailleurs avec option décisionnaire dans le circuit de la dépense ; …

Le CNT recommande au gouvernement la construction des sièges des Institutions républicaines (le Parlement, la HAC, le CES, les Cours de Comptes et Constitutionnelles,…

Ces recommandations concernent également l’achèvement des travaux de construction des casernes.

Ce mardi, 31 décembre 2013, le CNT procédera à la clôture de sa session. Un décret du Président Alpha Condé a été lu à cet effet sur les antennes des médias publics. Cette séance ouverte au public doit débuter à 13h. Représentants des Institutions, Diplomates et membres du gouvernement sont sont invités.

B.Abdallah/Aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here