Malgré les récentes mesures du gouvernement pour contrer l’insécurité, les malfrats continuent de sévir contre les citoyens. Des attaques à mains armées ou à armes blanches ont pris une proportion inquiétante.  Dans la nuit de samedi 28 décembre à dimanche, un jeune d’une trentaine d’années a été victime d’agression, à Koloma dans la commune de Ratoma.

A l’issue de cette mésaventure, Mamadou Korka Diallo, a été grièvement blessé. Selon des témoins, c’est aux environs de 5 heures du matin au moment où il se rendait à la gare routière, un groupe de jeunes armés de machettes l’ont pris pour cible. Des discussions s’engagent.

 

Les bandits armés lui réclament tout ce qu’il possède y compris tout le contenu de son sac. M. Korka accepte d’obtempérer. Il donne tout ce qu’il a, notamment de billets de banque mais s’abstient de fournir son carnet bancaire. Il  tente en vain de convaincre les bandits du non nécessité de se servir des papiers bancaires. “Vous ne pouvez rien travailler car vous ne pouvez pas récupérer l’argent sans moi”, explique-t-il aux malfrats.

 

“Tu as combien sur ton compte bancaire?”, s’interrogent-ils. “Même si je vous donne les papiers vous ne pourrez pas retirer même 1000 francs”, répond-il. Quelques minutes plus tard, furieux, un des bandits l’insulte et le blesse sur le crâne à coup de machette. La bagarre commence entre lui et le bandit virulent. Mamadou Korka commence à s’imposer sur lui.

 

Les deux tombent finalement dans un fossé. Pour venir en aide à leur ami, les autres éléments de malfrats s’acharnent sur lui à coup de machettes et couteaux avant de prendre la fuite. Mais le corps de M. Diallo est partout ensanglanté. Il est conduit dans une clinique de la place où il reçoit en ce moment des soins intensifs.  Aux dernières nouvelles, sa vie n’est pas en danger.

 

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com
alpha.oumar@aminata.com
+224 666 62 25 24

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here