L’association guinéenne pour la transparence a, dans une lettre ouverte en date du 12 décembre et adressée au secrétaire général du gouvernement rappelé celui-ci le resopect de l’article 36 de la constitution qui exige à tout membre du gouvernement la déclaration de ses biens avant et après sa prise de fonction.

Le secrétaire général du gouvernement étant le responsable de la parution du journal officiel, organe en charge de publier ces déclarations, est interteller par l’organisation, attachée aux principes de bonne gouvernance.

Aminata.com vous propose l’ingralité de cette lettre, signée de Dr Mamadou Taran Diallo, par ailleurs membre du Conseil National de la Transition et du Conseil National des Organisations de la société civile.

                                                                             Conakry, le 12 décembre 2013

LETTRE OUVERTE                               Le Président

                                                                                                                  A

                                  Monsieur le Secrétaire Général du Gouvernement

                            Conakry

Monsieur le Secrétaire Général,

J’ai l’honneur de rappeler à votre bienveillante attention que l’Article 36 de la constitution guinéenne de 2010 stipule  « Après la cérémonie d’investiture et à la fin de son mandat, dans un délai de quarante huit (48) heures, le Président de la République remet solennellement au Président de la Cour Constitutionnelle la déclaration écrite sur l’honneur de ses biens.

 Les Ministres avant leur entrée en fonction et à la fin de celle-ci déposent à la Cour Constitutionnelle la déclaration sur l’honneur de leurs biens.

La déclaration initiale et celle de la fin de mandat ou des fonctions sont publiées au Journal Officiel… »

A  ma connaissance, aucune livraison du Journal Officiel n’a publié ces déclarations sur l’honneur de biens depuis l’installation du Président de la République et de son Gouvernement et cela depuis trois ans.

Ayant en charge la parution du Journal Officiel et présidant les passations  de service entre les Ministres, l’Association Guinéenne pour la Transparence (AGT), Contact National de Transparency International en Guinée vous demande de bien vouloir vous acquittez  de cette obligation de publication édictée par la loi suprême de la République de Guinée.

A l’orée d’une nouvelle législature et d’un nouveau gouvernement, il est important et essentiel que les citoyens voient clairement et constamment que l’Exécutif respecte et applique la constitution.

En comptant sur votre meilleure compréhension, je vous prie de croire, Monsieur le Secrétaire Général, à l’assurance de ma haute considération.

                            Pour l’AGT

                            Le Président

                            Mamadou Taran DIALLO

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here