Le  27 janvier  dernier  un vieux  couple  géniteur d’un  operateur  économique  vivant  en  Angola  a  été kidnappé à Tagnaky dans  la sous  préfecture  de Tountouroun et  transporté dans  une  maison isolée  située  à Mbalbé   dans  la  banlieue  Ouest de  la ville  de  Labé.

Quelques  heures  après, une  enquête  diligentée  par  le  commissariat urbain  de  police  avait  permis  de retrouver  les  traces   des  ravisseurs dont  un  avait  été  interpellé  pendant  que  les  autres  prenaient  la  clé  des  champs.

Quelques  jours après  une  mission  venue  de  la  police  judiciaire avait  mis  cap  sur  Labé  pour  exfiltrer  le présumé  bandit  mis  aux  arrêts  et  l’emmener  à Conakry.

Depuis , ceux des ravisseurs encore  en  cavale  de Elhadj Aboulaye  Sow  et  de  Hadja Mariama  Sow sont  traqués  par  les  services  de  sécurité  et  des  faits  nouveaux  ont  été enregistrés, c’est  notamment  la  mise  aux  arrêts du  propriétaire  de  la  maison  où le  couple  avait  été  conduit dont  le  patronyme  est  Sy qui, joint  au  téléphone  a expliqué  avoir  été  mis  aux  arrêts  avant  d’être relâché  sans  en  expliqué  les circonstances  qui  y  ont  prévalu. Tout  ce  qu’on  sait en  lieu  et  place, c’est  le  vigile  de  la  dite  maison  qui  a  aussi  été  embarquée alors  que  ces  proches  lament qu’il  avait  reçu  ls  ravisseurs sur permission  du  sieur  Sy.

A  noter que  les  informations  reçues  mentionnent  aussi que  e rapt  a été  planifié  depuis  l’Europe et visait  l’obtention  d’une  rançon comme  c’est  très  souvent  le  cas , depuis  que  cette  forme  de  banditisme  a  mis  cap  sur  la  Guinée.

                                                                                                                                   Ousmane  K. Tounkara

PARTAGER