A LA UNEPolitique

Crise à la cour constitutionnelle : le barreau de Guinée dénonce une violation de la loi.

Le barreau de guinée a ténu mardi 18 septembre 2018 une conférence de presse à Conakry, sur la crise qui mine à la Cour Constitutionnelle.

Selon  le bâtonnier de l’ordre des avocats Me. Mohamed Traore, les huit(8) frondeurs ont eu à justifier hier dans leur déclaration ,que le président de la cour Constitutionnelle M. Kelefa Sall reste et demeure membre de la Cour Constitutionnelle, mais il est soumis à un empêchement de diriger les destinées de la dite cour. Cela, grâce à la contestation des frondeurs sur les accusations contre M. Kelefa Sall. Le barreau de Guinée a rejeté catégoriquement cette motion de senseurs contre le président Kelefa Sall.

Dans la même lancée, Me .Mohamed Traoré, a fait savoir que « cette motion de censure n’a suivie aucune règle normale en vue de l’empêchement de M. Kelefa à diriger l’institution« .

Plus loin,  le Bâtonnier a dit que, « cette motion de censure n’existe nulle part dans le fonctionnement de la cour Constitutionnelle. Donc, la loi a été violée dans sa globalité.
Vu des défaillances dans la démarche des frondeurs.  Le barreau de Guinée s’oppose à toute destitution ou empêchement de M.Kelefa Sall. Carl’’empêchement n’existe pas, la loi a été violée », a-t-il conclu.

A LIRE =>  Polémique autour de la désignation de Dr Mohamed Diané: les précisions du ministre Tibou Kamara

Zézé Enema Guilavogui pour Aminata.com

zezeguilavogui661@gmail.com

Tel:(+224) 622 34 45 42

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks