orange guinee guicopres uba guinee votre
Cour d'Appel de Conakry

Le bâtonnier veut ‘il prendre en otage la justice et les Magistrats ?

Le barreau de Guinée chercherait ‘il coûte que coûte l’affrontement avec les magistrats de Guinée ? Dans cette affaire que nous appellerons l’affaire des 11. continue de faire couler assez d’encre et de coup bas.

Une de nos sources, un avocat sous couvert de l’anonymat nous dit clairement que l’actuel bâtonnier n’est qu’une marionnette de l’ex bâtonnier Me Traoré qui chercherait à régler des comptes. Me Traoré devenu un farouche opposants au régime d’Alpha Condé et membre très actif du FNDC chercherait ‘il à prendre en otage la justice guinéenne à travers des manœuvres ?

Toujours d’après notre source il use des mêmes méthodes que l’opposition radicale le refus du dialogue, le boycot, le jusqu’au boutisme et une réel envie de nuire et à travers cette affaire qui oppose non pas le barreau de Guinée au Magistrats mais bien à 11 autres avocats pour pousser certains confrères vers une bataille judiciaire qu’il sait déjà perdue d’avance.

Et pour ne pas perdre la face depuis la déclaration à la maison de la presse; leur attitude montre une mauvaise fois et une envie de paralyser le système judiciaire en voulant prendre en otage les magistrats de la cour d’appel de Conakry.

Plusieurs observateurs se posent aussi la question pourquoi avoir modifié la déclaration de boycott de deux semaines le tribunal, un mois de son premier président à maintenant un boycott illimité et de prendre des résolutions encore plus jusqu’au-boutiste ?

Est-ce que l’ex bâtonnier membre du FNDC veut affaiblir la justice et profiter de cette occasion pour apporter son aide au FNDC en affaiblissant le ministre de la justice en s’attaquant à l’appareil judiciaire ?

Sinon comment comprendre cette surenchère du barreau ? dans la semaine le Ministre de la justice par intérim disait ceci au micro d’un nos confrères « Il y a un malentendu entre les avocats et la cour d’appel, autour d’un dossier particulier. Dans des cas comme ça, la Chancellerie, c’est-à-dire nous, nous sommes obligés de nous impliquer, et nous nous sommes impliqués et vous verrez que d’ici le début de la semaine prochaine, tout rentrera dans l’ordre.

C’est un malentendu qu’on est en train de gérer, ça peut arriver. On dit chez nous que même la langue et les dents se chamaillent des fois. C’est une histoire comme ça (sic) »  Et on vous ramène à la première déclaration du premier Président de la cour d’appel lors de la première prestation de serment interrompue à la demande du barreau pour disent ‘il intenter une médiation ce que le Premier président à bien voulu accepter.

Finalement, la cour a décidé de recevoir la demande du barreau de Guinée en renvoyant la prestation de serment des postulants.

« Nous n’allons pas parler de procédure, nous allons nous en tenir à cette médiation, car il y va de la vie du barreau. Nous ne souhaitons pas qu’il y ait une déchirure au niveau du barreau de Guinée. Cette déchirure aura des conséquences sur l’institution judiciaire. C’est pourquoi nous accueillons cette médiation. Si elle aboutit, Dieu merci, et si elle n’aboutit pas, en ce moment la Cour va prendre sa décision. Donc le dossier de cette prestation est renvoyé au lundi 16 septembre à 10 heures », a déclaré Alioune Dramé, le président de la cour.

A lire cette ce commentaire on en résume aisément que le Ministre appelle au calme et au dialogue et surtout à la retenue. Mais qu’elle ne fut pas la surprise de voir sortir une nouvelle déclaration du barreau qui demande encore plus.

Vu l’attitude du bâtonnier et de l’ex bâtonnier un membre du bureau Me Francis Charles kpag Haba ainsi que d’autres avocats ne sont pas d’accord sur la façon que cette affaire est traitée au lieu d’attaquer la décision en justice le barreau détourne l’attention et en fait un débat de personne. Le bâtonnier semble en faire une affaire personnel. Ce qui pousse à se poser des questions sur la motivation réel derrière tout ça;

Sans oublier le tord qu’ils font à ces jeunes avocats et de l’image qu’il renvois dans l’opinion ça démontre à suffisance que c’est une cabale.

Toujours d’après notre source d’autres avocats seraient prêts à faire une déclaration allant dans le sens contraires et seraient eux aussi prêts à en découdre car ils jugent cela inacceptable et inadmissible dans une république qu’on veuille prendre en otage les magistrats et la justice. Et surtout pour dénoncer la façon dont le barreau des diriger actuellement.

Aux dernières nouvelle l’association des Magistrats de Guinée elle aussi vu la teneur et tournure que ça prend et conscient du danger que cela pèse sur les décisions présentes et futures qu’ils risquerait de prendre va demain lundi 30 septembre tenir une assemblée  générale pour disent’ ils éclairer sur la question et la situation et surtout pour défendre leurs statuts;

Une réaction qu’on jugerait légitime dans ce cas si non demain n’importe qu’elle corporation non satisfaites d’une décision de justice pourra utiliser ces mêmes méthodes pour prendre en otage les juges et magistrats pour ne pas dire paralyser notre justice.

Nous reviendrons dans nos prochains articles sur cette affaire

Ressource :

* https://aminata.com/exclusion-des-11-avocats-stagiaires-me-david-beavogui-fait-le-point/
* https://aminata.com/le-litige-barreau-de-guinee-et-cour-dappel-de-conakry-cache-t-il-un-reglement-de-comptes/

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »