Rate this post

Le groupe de bandits de grand chemin qui a violé une fille à Simanbosia puis l’assassiné tout en emportant une voiture Mercédès vient de tomber dans les filets de la gendarmerie de Labé ce jeudi 23 janvier 2014. Selon nos informations ce groupe de bandits est constitué de gangs qui opèrent partout en Guinée. Et que parmi ces bandits certains sont actuellement en Moyenne Guinée et d’autres en Forêt. C’est si, ceux de la Moyenne Guinée n’attaquent pas, ils informent ceux de la forêt pour accomplir une mission, a déclaré un témoin joint par notre rédaction.

Antoine Camara résident à Labé et parent d’une victime a relaté les faits  de l’arrestation des présumés bandits « C’est un nommé Koulibaly, l’ami d’une victime lors d’une attaque à laquelle sa voiture Mercédès lui a été dépossédé par les bandits à Simanbossia dans la commune de Ratoma qui est venu à Labé pour un mariage. Et comme, c’était la première fois qu’il venait à Labé, il a décidé de se promener un peu afin de connaitre la ville. C’est ainsi au cours de sa promenade qu’il a aperçu une Mercedes qui selon lui, avait une ressemblance de celle de son ami.

 

Sur le champ, il a appelé son ami depuis Conakry et celui-ci, a vite donné quelques signaux de la voiture à son ami qui a confirmé. C’est ainsi que Koulibaly est parti directement alerté la gendarmerie. Et là, un gendarme et lui se sont mis à sa recherche pour un début. Au cours de leur recherche, ils sont allés dans le quartier Djolou où, ils ont trouvé le véhicule garé dans une concession.

A leur arrivée devant cette concession, le gendarme est rentré et se faisait passé comme quelqu’un qui était à la recherche d’un logement. Un présumé bandit est sorti et dire que lui, il travail à la présidence, qu’il est agent de la sécurité. Donc,  il n’y a pas de logement de ce côté. Et l’agent est ressorti, il est allé chercher deux autres pour revenir dans la même concession. Et entre temps, le présumé voleur a  soupçonné, et a fait déplacer  la voiture pour l’envoyer à un Hôtel appelé Garanbhè.

 

Quand les gendarmes sont revenus, le présumé bandit a appelé immédiatement le procureur pour lui dire que les gendarmes sont venus chez lui ». Maintenant l’on se demande comment est ce que ce présumé bandit a obtenu le numéro du procureur ? S’est interrogé notre interlocuteur.

Antoine Camara poursuivra sa narration pour dire, « Le procureur ordonna à ce qu’ils partent chez lui, ce qui fut fait. Arrivée chez le procureur, Koulibaly a vu que le procureur voulait brûler les pistes, immédiatement il est sorti et le gendarme aussi qui avait vu la Mercédès a demandé à ce qu’on lui montre cette Mercédès dont il a reconnu la lettre « B » au niveau de la plaque. Après insistance de cet agent, ils l’ont amené dans un parc pour lui montrer une Mercédès garée depuis longtemps. Le gendarme dira non, ce n’est pas celle-là que j’ai vu garée dans la cour, celle dont j’ai vu garée a un numéro dont la lettre B y figure. Le présumé bandit a dit qu’il n’a pas une voiture Mercédès et qu’il n’a qu’une petite voiture décapotable.  C’est lorsqu’ils l’ont mailloté, il a eu a déclaré qu’il connait là où est garée une Mercédès chez ces voisins. Ils sont partis là-bas, effectivement la Mercédès était garée. Ils ont pris tous les gens qui se trouvaient et les ont envoyés tous à la gendarmerie.  Arrivée à la gendarmerie, les présumés coupables a commencés à reconnaitre les faits, pour dire que « c’est cette Mercédès là qu’ont utilisent pour faire des opérations. Quand on initie des opérations, on a une plaque VA qu’on fixe », ont-ils expliqué.

 

Au cours de leur interrogation, ils ont reconnu également que ce sont eux qui ont fait l’attaque du taxi qui rentrait du Sénégal où, ils ont tué le chauffeur. Ils ont déclaré avoir été recrutés par le Capitaine Dadis Camara (Président du CNDD, chef de la junte qui avait dirigé la Guinée après le coup d’Etat en 2008 ndlr) et qu’ils n’ont pas été réintégré dans l’armée. Ce qui leur amena à former un gang qui opère partout. Et que s’ils ne se déplacent pas vers la Moyenne Guinée, ils informent directement ceux de la forêt pour que ceux-ci opèrent. C’est ainsi que les populations ont été surpris, lorsqu’ils ont déclaré avoir faits d’attaques à Simanbosia dans la commune de Ratoma où, ils ont violé une fille avant de la tué tout emportant la Mercédès avec eux pour Labé.

 

Ce jeudi, la population s’était révoltée pour défoncer la gendarmerie pour les bruler, mais elle a été sensibilisé, pour les dissuader de le faire car,  les autres complices ne seront pas connu.

En tout cas pour l’instant, ils ont mis  la population en confiance pour dire que toutes les enquêtes seront menées pour retrouver les coupables ».

Affaire à suivre.

 

M’Böh Oumar pour Aminata.com

622624545/666369744

mbooumar@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here