Un cas d’attaque à mains armées a été signalé vendredi à N’Diolou dans le quartier Pounthioun de la commune urbaine de Labé, a appris Aminata.com. La victime, Souaïboudine Yansané, chef de l’agence FIBANK de Labé déclare avoir été attaqué par quatre individus:

”c’est plus qu’un cambriolage, puisque là ils étaient venus avec des idées bien arrêtées, comme s’ils étaient venus en mission. Où est l’argent? c’était le mobile de leur visite. Où est l’argent qui est entré ce soir dans la pick-up? Tout a commencé vers les 20h15, on était assis au salon, quand un groupe de personnes a tapé violemment la porte. Du coup, je me suis levé avec un de mes petits frères pour vérifier ce qui se passait à la porte. Quand nous avons demandé, les intéressés ont répondu que c’est Chérif Souleymane. J’ ai demandé alors à mon jeune frère de ne pas ouvrir la porte mais ils avaient déjà compris que celle-ci n’était pas fermée. Lorsqu’ils ont ouvert, ils nous ont brutalisé pour nous conduire dans le salon où ils nous ont braqué. J’ai reçu un coup de couteaux dans le dos et coup de crosse sur la tête.

Ils m’ont obligé à leur donner les clefs de la voiture et à mettre à leur disposition l’argent que j’ai et qui est rentré dans la pick-up. Quand ils m’ont demandé où est le patron, j’ai répondu qu’il était absent et que nous étions ses enfants. Ils m’ont alors demandé de les conduire dans la chambre du patron où ils ont tout cassé. Ils étaient quatre tous bien armés. Un portait une tenue militaire et était cagoulé. Les autres, en civile, avaient leurs armes de guerre à deux chargeurs.”

Les bandits auraient emporté avec eux neuf millions de francs guinéens en espèces, un ordinateur qui coûte près de 22 millions, un IPAD de 7 millions, un Iphone 5 de 22 millions, un Samsung S4, les téléphones des jeunes frères de la victime, un téléphone HTC et un autre téléphone Samsung jamais utilisé.

Curieuse coïncidence, au moment où les agresseurs s’introduisaient dans la concession, le vigile posté par une société de gardiennage de la place était, dit-il, derrière le bâtiment principal en train de brancher des téléphones dans l’annexe.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here