orange guinee guicopres uba guinee votre
Chérif Abdallah, président du Groupe organisé des hommes d'affaires (GOHA)
Chérif Abdallah, président du Groupe organisé des hommes d'affaires (GOHA)

Récurrence des incendies dans les marchés de la Guinée : le président du GOHA dénonce et fait une invite aux commerçants

Dans un entretien téléphonique accordé à notre rédaction, Chérif Mohamed Abdallah Haïdara président du groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA) a réagi à la récente sortie médiatique du président ivoirien Alassane Dramane Ouattara (ADO), des multiples incendies dans les marchés du pays et la réouverture des frontières guinéennes.

Parlant des incendies dans les marchés, il invite les commerçants à ne plus payer les taxes si un autre marché est incendié jusqu’à ce que toutes les victimes soient dédommagées.

« Nous avons compris que l’incendie dans les marchés de façon répétitive à travers le pays et la tentative de brûler la marché de Taouya, c’est une bande organisée qui est en train d’incendier les marchés. Nous invitons les commerçants à la vigilance. Si les autorités refusent de sécuriser nos commerces, s’il y a un nouveau cas d’incendie dans un marché, nous demandons aux commerçants de refuser de payer les taxes. Et nous refuserons de payer ces taxes tant que les victimes ne seront pas indemnisées. On paye pour être sécuriser, si on ne  nous sécurise pas, on arrête de payer », a-t-il indiqué.

De la déclaration du président ivoirien Alassane Dramane Ouattara

« Je félicite très fort Mr Alassane Dramane Ouattara président de la République de la Côte d’Ivoire. Avant même son élection à la tête de son pays, j’ai toujours eu de l’estime pour ce Monsieur. Il y a eu trop de haut et de bas mais franchement ce qu’il a fait ce jeudi est encourageant. Il m’a donné raison à travers les débats sur j’ai eu à faire un peu partout. Je l’ai toujours défendu. Je suis très honoré devant mes amis suite à cette sortie du président Ouattara. Voilà un bon exemple pour les chefs d’États africains parce que la paix, la stabilité, la bonne gouvernance, la démocratie n’ont pas de prix dans un pays. C’est ce qui aide un État à avancer. Quand vous êtes président de la République, ne pensez pas que vous êtes seuls. Il y a des milliers voire des millions de personnes qui peuvent faire comme vous. Il faut seulement savoir rassembler les gens, les motiver afin de bien faire les choses. C’est ce que ADO a fait. Nous le félicitons et l’encourageons à continuer dans ce sens. C’est un exemple que nous demandons à tout le monde de suivre ».

 

 Et le patron du GOHA de poursuivre: « Pour ce qui est de la reouverture des frontières, j’attire l’attention de tous les opérateurs économiques qui étaient au niveau des frontières sur le recensement de tous les camions qui y stationnaient. Je leur demande de continuer à m’envoyer la liste puisque c’est suite à ces pressions que les frontières ont été ouvertes. Je leur dirai aussi que si on les appelle pour une négociation, de ne pas accepter. Le gouvernement a fait quelque chose d’illégale en bloquant les marchandises des gens et affammer les populations. Quand on observe ce qui se passe actuellement, on va comprendre que c’est décevant ce comportement de nos gouvernants. Comment peut-on fermer les frontières sans informer les commerçants. Pendant un peu plus d’un mois, des marchandises ont pourri, les pertes ont été énormes. Leur argument de sécuriser le pays ne tient pas. Sinon, tout le monde sait que le Mali est confronté à des problèmes de rébellion et de terrorisme mais ce pays n’a jamais fermer ses frontières. Le Niger et le Burkina Faso, la même chose. On dirait que c’est leur souhait que ces gens viennent dans le pays.   Ils ne veulent pas du bonheur des guinéens. Nous ne voulons pas que ces genres de malfaiteurs viennent dans notre pays. Nous avons toujours demander à tout le monde d’être vigilant. Il y aura toujours l’unité, l’entente entre les filles et fils de Guinée. C’est notre souhait. Si ce comportement des autorités est lié à un changement de Constitution, nous disons que c’est la panique. Si c’est le cas, nous n’acceptons pas et nous n’accepterons jamais. Le vieux guinéen devait emboîter les pas du président ivoirien en annonçant officiellement qu’il ne se présentera pas pour un troisième mandat et assainir le fichier électoral afin qu’il y ait des#crédibles et transparentes. Tant qu’il n’y a pas _d’élections propres, il n’y aura pas de paix et d’entente. Tu ne peux pas voler quelqu’un et espérer avoir une entente avec lui. Il faut pas tenter de voler. S’il y a la transparence, tout le monde va être d’accord. Ce qui reste clair, ce fichier n’est pas bon. Si un politicien de hasarde à l’accepter, il saura qu’il a fait quelque chose de mauvais ».

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »