A LA UNENouvelles des Regions

Labé : la crise en viande de boucherie perdure

La commune et la coopérative des bouchers sont aux prises depuis de longs mois, les derniers nommés avait procédé à une hausse unilatérale du prix au kilo, chose que la commune avait accepté spécialement pour les deux fêtes principales du calendrier musulman en promettant toutefois de remettre de l’ordre dans le secteur dès après, sauf que depuis l’équipe de Mamadou Aliou Laly Diallo semble avoir abdiqué.

En attendant de l’amélioration bien de familles se sont mises à la protéine halieutique.

Mamadou Tahirou Baldé pense qu’on ne mange pas de la viande chaque fois qu’on a envie d’où le recours au poisson dans sa famille.

Sous le sceau de l’anonymat, une ménagère abordé la rareté de la viande et le fait que le peu disponible manque de qualité et pour le peu de viande qualitative disponible notamment le filet, le prix est hors de portée du citoyen lambda.

Chez les bouchers, c’est encore le même et habituel disque qui tourne, Boubacar kanté, chargé des conflits de la coopérative locale expliqué que devant la concurrence de leurs pairs de Conakry plus offrant, les marchands de bétail relèguent les locaux au second plan et leur destinent le menu fretin.

En guise d’exemple Boubacar Kanté, ressort le fait que par exemple pour ce matin du jeudi, seulement deux bovidés ont été abattus pour la viande de boucherie à Labé.

A LIRE =>  Compte rendu : mission de la diplomatie citoyenne du FNDC dans l'espace CEDEAO

Ousmane K. Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »