A LA UNENouvelles des RegionsPolitique

La santé et l’éducation des secteurs naturellement attractifs pour la gente féminine

A l’occasion du 8 mars, les femmes ont été cernées dans leur comportements les plus minuscules. Passions, métiers et visions ont été appréhendés et cette minutie dans le travail a permis de comprendre que des métiers comme l’éducation ou la santé sont des chasses gardées du ‘’sexe fort’’ qui inonde littéralement ces milieux même si la responsabilité n’accompagne pas souvent.

Sur la question Hadja Aïssatou Diouldé Diallo, directrice préfectorale de l’éducation de Labé nous a expliqué que sur 1037 enseignants du primaire 759 sont des femmes et104 d’entre elles seulement appartiennent à l’encadrement.

Au secondaire 237 enseignants sont répertoriés dont 29 femmes parmi elles 14 sont associés à l’encadrement parmi ces 14 femmes se trouve la DPE elle-même qui occupe le point culminant.

Dans l’autre secteur qu’est celui de la santé, le docteur Oudy Bah responsable régional aussi égrène des chiffres,933 c’est le nombre d’agents travaillant sous sa houlette mais selon lui 61% de ce chiffre sont des femmes. Seulement lui estime que les femmes sont bien intégrées et occupe de hautes responsabilités à l’image du SAAF régional.

Ousmane K. Tounkara

A LIRE =>  GUINÉE: 𝐑𝐄𝐓𝐑𝐀𝐈𝐓𝐄 𝐆𝐎𝐔𝐕𝐄𝐑𝐍𝐄𝐌𝐄𝐍𝐓𝐀𝐋𝐄 𝐒𝐎𝐔𝐒 𝐋𝐄 𝐒𝐂𝐄𝐀𝐔 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐂𝐎𝐇E𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐄𝐓 𝐋’𝐄𝐒𝐏𝐑𝐈𝐓 𝐃𝐄 𝐒𝐎𝐋𝐈𝐃𝐀𝐑𝐈𝐓E 
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »