Rate this post

L’information vient de tomber sur le desk politique d’Aminata.com, la ville minière de Fria est placée sous couvre-feu jusqu’à nouvel ordre. Selon notre interlocuteur cette mesure est prise par les autorités locales qui ont également décidé de faire appliquer à la règle « l’interdiction de toute manifestation de réjouissance ou de protestation décidée par le Haut commandement de ma gendarmerie nationale ».

Cette décision découlerait de la perquisition par des gendarmes du domicile de Alimou Sow, un proche de l’UFDG. N’ayant rien trouvé, les gendarmes se sont retrouvés devant une online casino us slot invaders moolah foule en colère qui exigeait des explications. Cela aurait coïncidé à la sortie de réunion au siège du parti au pouvoir d’une foule de militants.

Les deux groupes armés d’invectives ont été séparés par la Fossel qui essuiera des jets de pierres avant de réussir à disperser les protagonistes, apparemment sans incidents majeurs.

Désormais de 22 h à 6 h du matin les habitants de Fria plongés dans l’obscurité sont soumis à un couvre-feu pour dit-on renforcer la sécurité des personnes et de leurs biens, à en croire notre source.

 

B.Abdallah/Aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here