orange guinee guicopres uba guinee votre

Covid-19 : les Etats-Unis octroient 500 mille dollars à la Guinée

Le gouvernement américain dirige la réponse humanitaire et sanitaire mondiale à la pandémie de COVID-19, même si nous combattons le virus chez nous. Dans le cadre de cette réponse globale et généreuse du peuple américain, le Département d’État américain et l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) ont maintenant engagé près de 508 millions de dollars en assistance sanitaire, humanitaire et économique d’urgence en plus du financement que nous avons déjà fournir aux organisations multilatérales et non gouvernementales (ONG) qui aident les communautés du monde entier à faire face à la pandémie. Ce financement soutiendra des activités essentielles pour contrôler la propagation de cette maladie, telles que des campagnes rapides d’information sur la santé publique, l’eau et l’assainissement, et la prévention et le contrôle des infections dans les établissements de santé.

L’aide totale du gouvernement américain dans la lutte mondiale contre le COVID-19 fournie à ce jour comprend près de 200 millions de dollars en assistance sanitaire d’urgence du compte de l’USAID Global Health Emergency Reserve Fund for Contagious Infectious-Infectious-Disease Flags and Global Health Programs, près de 195 millions de dollars en aide humanitaire de l’USAID. Compte d’aide internationale en cas de catastrophe (IDA) et 50 millions de dollars du Fonds de soutien économique (FSE), qui aideront les gouvernements et les ONG de plus de 100 des pays les plus touchés et à risque au cours de cette pandémie mondiale. En outre, par le biais du Bureau de la population, des réfugiés et des migrations du Département d’État, qui est responsable du compte MRA (Migration and Refugee Assistance), nous avons maintenant une ventilation pays par pays des 64 millions de dollars d’aide humanitaire annoncés précédemment pour l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) pour faire face aux menaces posées par la pandémie dans les situations de crise humanitaire existantes pour certaines des personnes les plus vulnérables du monde dans le cadre du Plan mondial de réponse humanitaire de l’ONU pour COVID-19.

Les ministères et organismes du gouvernement américain travaillent ensemble pour prioriser l’aide étrangère en fonction de la coordination dans le pays et du potentiel d’impact. Avec des fonds nouveaux et annoncés précédemment, les États-Unis fournissent l’assistance spécifique suivante:

Afrique:

Angola: 570 000 dollars d’assistance sanitaire contribuent à la communication des risques, à l’eau et à l’assainissement, ainsi qu’à la prévention et au contrôle des infections dans les principaux établissements de santé en Angola. Cette aide s’ajoute aux investissements américains à long terme en Angola, qui totalisent 1,48 milliard de dollars au cours des 20 dernières années, dont 613 millions de dollars en assistance sanitaire.
Botswana: 1,5 million de dollars en assistance sanitaire pour lutter contre l’épidémie. Cette nouvelle aide s’appuie sur une aide totale de près de 1,2 milliard de dollars au Botswana au cours des 20 dernières années, dont 1,1 milliard pour la santé.
Burkina Faso: Plus de 6 millions de dollars en financement sanitaire et humanitaire seront consacrés à la communication des risques, à l’eau et à l’assainissement, à la prévention et au contrôle des infections dans les établissements de santé, aux messages de santé publique, etc. Cela comprend 2,5 millions de dollars en assistance sanitaire, 1,5 million de dollars en assistance humanitaire de l’IDA et plus de 2,1 millions de dollars en assistance humanitaire MRA, qui aideront à protéger la santé des réfugiés, des personnes déplacées et de leurs communautés d’accueil au Burkina Faso pendant la pandémie. Au cours des 20 dernières années, les États-Unis ont investi plus de 2,4 milliards de dollars au total au Burkina Faso, dont 222 millions dans la seule santé.
Cameroun: près de 8 millions de dollars en aide sanitaire et humanitaire permettront de lutter contre les infections dans les principaux établissements de santé, de renforcer les laboratoires et la surveillance, de préparer les communautés et de renforcer la messagerie locale. Cela comprend 6,1 millions de dollars en assistance sanitaire et humanitaire de l’IDA de l’USAID, en plus de près de 1,9 million de dollars en assistance humanitaire MRA pour soutenir les réfugiés, les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays et leurs communautés d’accueil. Cette aide s’appuie sur plus de 960 millions de dollars d’investissement total des États-Unis dans le pays au cours des 20 dernières années, dont 390 millions de dollars pour la santé.
République centrafricaine: 5,2 millions de dollars d’aide humanitaire, dont 3,5 millions de dollars d’aide humanitaire de l’IDA qui serviront à la communication des risques, à la prévention et au contrôle des infections dans les établissements de santé et à l’approvisionnement en eau salubre, et 1,7 million de dollars en assistance humanitaire MRA qui aidera à protéger le santé des réfugiés, des personnes déplacées et de leurs communautés d’accueil en République centrafricaine pendant la pandémie. Le gouvernement américain a fourni 822,6 millions de dollars au total en République centrafricaine au cours des 20 dernières années, dont 4,5 millions de dollars en assistance sanitaire d’urgence au cours de l’exercice 2019.
République du Congo (ROC): 250 000 $ en assistance sanitaire permettront de lutter contre l’épidémie. Les États-Unis ont investi en République du Congo pendant des décennies, avec plus de 171,2 millions de dollars d’aide totale des États-Unis au ROC au cours des 20 dernières années, dont 36,8 millions de dollars pour l’assistance sanitaire.
Tchad: plus de 3 millions de dollars d’aide humanitaire, dont 1 million de dollars en IDA pour prévenir et contrôler les infections dans les établissements de santé, sensibiliser la communauté au COVID-19 et améliorer l’hygiène, et plus de 2 millions de dollars en assistance humanitaire MRA pour aider à protéger la santé des réfugiés et de leurs communautés d’accueil au Tchad pendant la pandémie. Cette nouvelle assistance s’appuie sur le fondement de près de 2 milliards de dollars d’aide totale aux États-Unis au cours des 20 dernières années, dont plus de 30 millions de dollars en assistance sanitaire.
Côte d’Ivoire: 1,6 million de dollars en assistance sanitaire pour faire face à la flambée. Au cours des 20 dernières années, les États-Unis ont investi plus de 2,1 milliards de dollars dans le développement à long terme et d’autres formes d’assistance en Côte d’Ivoire.
République démocratique du Congo: 14,4 millions de dollars, dont 14,0 millions de dollars en assistance sanitaire et en aide humanitaire de l’IDA qui amélioreront la prévention et le contrôle des infections dans les établissements de santé, et soutiendront une meilleure sensibilisation à COVID-19, notamment en travaillant avec des chefs religieux et des journalistes sur messagerie de communication des risques. Une aide humanitaire supplémentaire de 400 000 dollars dans le cadre du MRA contribuera à protéger la santé des réfugiés, des personnes déplacées et de leurs communautés d’accueil en République démocratique du Congo pendant la pandémie. Cela s’appuie sur plus de 6,3 milliards de dollars d’aide totale des États-Unis au cours des 20 dernières années, dont près de 37 millions de dollars en santé.
Djibouti: 500 000 $ en assistance sanitaire pour faire face à l’épidémie. Les États-Unis ont déjà investi plus de 338 millions de dollars au total à Djibouti au cours des 20 dernières années.
Eswatini: 750 000 $ en assistance sanitaire pour lutter contre l’épidémie. Les fonds serviront à renforcer la réponse sanitaire d’urgence d’Eswatini, qui peut comprendre l’achat de produits de base, la recherche des contacts, les diagnostics en laboratoire et la sensibilisation du public. Cette aide s’appuie sur les fondements de l’aide américaine à Eswatini, qui totalise plus de 529 millions de dollars d’aide totale au cours des 20 dernières années, dont plus de 490 millions de dollars en assistance sanitaire.
Éthiopie: plus de 9 millions de dollars d’assistance pour lutter contre le COVID-19, dont 8,3 millions de dollars pour la santé et l’aide humanitaire de l’IDA pour la communication des risques, la prévention et le contrôle des infections dans les établissements de santé, la surveillance des maladies, la recherche des contacts et la coordination; et 789 000 dollars en assistance humanitaire MRA pour les réfugiés, les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays et leurs communautés d’accueil. Cette aide s’ajoute aux investissements à long terme des États-Unis en Éthiopie de plus de 13 milliards de dollars d’aide totale, soit près de 4 milliards de dollars rien que pour la santé, au cours des 20 dernières années.
Ghana: 1,6 million de dollars en assistance sanitaire pour lutter contre l’épidémie. Cette nouvelle assistance s’appuie sur 3,8 milliards de dollars au total de l’aide américaine au Ghana au cours des 20 dernières années, dont près de 914 millions de dollars en assistance sanitaire.
Guinée: 500 000 $ en assistance sanitaire pour faire face à l’épidémie. Les États-Unis ont investi près d’un milliard de dollars dans l’aide totale à la Guinée au cours des 20 dernières années, dont 365,5 millions de dollars en assistance sanitaire.
Kenya: près de 4,5 millions de dollars en assistance sanitaire et humanitaire, dont 3,5 millions de dollars en assistance sanitaire pour renforcer la communication sur les risques, préparer les réseaux de communication de santé et les médias pour un éventuel cas, et aider à fournir des messages de santé publique aux médias, aux agents de santé et aux communautés; et 947 000 $ en assistance humanitaire MRA pour les réfugiés et les communautés d’accueil. Cette aide spécifique COVID-19 s’ajoute aux investissements américains à long terme au Kenya, qui totalisent 3,8 milliards de dollars de l’aide totale des États-Unis au Kenya au cours des 20 dernières années, dont 6,7 milliards de dollars en assistance sanitaire uniquement.
Madagascar: 2,5 millions de dollars en assistance sanitaire pour faire face à l’épidémie. Les États-Unis ont investi plus de 1,5 milliard de dollars dans l’aide totale à Madagascar au cours des 20 dernières années, dont près de 722 millions de dollars rien qu’en assistance sanitaire.
Malawi: 4,5 millions de dollars en assistance sanitaire pour lutter contre l’épidémie. Les États-Unis ont fourni plus de 3,6 milliards de dollars d’aide totale au Malawi au cours des 20 dernières années, dont plus de 1,7 milliard de dollars en assistance sanitaire.
Mali: 5,7 millions de dollars pour la réponse COVID-19, dont 4,4 millions de dollars pour la santé et l’aide humanitaire de l’IDA pour la communication sur les risques, la prévention et le contrôle des infections et la coordination, et près de 1,3 million de dollars pour l’aide humanitaire du MRA pour soutenir les réfugiés, les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays et leurs communautés d’accueil au Mali pendant la pandémie. Cette nouvelle assistance s’appuie sur des décennies d’investissements américains au Mali, qui totalisent plus de 3,2 milliards de dollars d’aide totale au cours des 20 dernières années, dont plus de 807 millions de dollars en assistance sanitaire.
Mauritanie: 250 000 dollars d’aide sanitaire pour lutter contre l’épidémie. Les États-Unis ont fourni plus de 424 millions de dollars d’aide totale au cours des 20 dernières années à la Mauritanie, dont plus de 27 millions de dollars en santé, jetant ainsi des bases solides pour leur riposte à la pandémie.
Maurice: 500 000 $ en assistance sanitaire pour faire face à l’épidémie. Cette nouvelle assistance s’appuie sur le fondement de plus de 13 millions de dollars d’aide totale aux États-Unis au cours des 20 dernières années, dont 838 000 dollars en assistance sanitaire.
Mozambique: 5,8 millions de dollars en financement pour la santé et l’aide humanitaire de l’IDA aideront à assurer la communication des risques, l’eau et l’assainissement, ainsi que la prévention et le contrôle des infections dans les principaux établissements de santé du Mozambique. Les États-Unis ont investi près de 6 milliards de dollars d’investissement total au cours des 20 dernières années, y compris le développement et d’autres formes d’assistance, dont plus de 3,8 milliards de dollars en assistance sanitaire.
Lesotho: 750 000 $ en assistance sanitaire pour faire face à l’épidémie. Cette nouvelle assistance s’appuie sur des décennies d’investissements américains au Lesotho, qui totalisent plus de 1 milliard de dollars d’aide totale au cours des 20 dernières années, dont plus de 834 millions de dollars en assistance sanitaire.
Libéria: un million de dollars d’assistance sanitaire fournira une aide essentielle aux 12 comtés libériens (centres d’opérations d’urgence, formation, recherche de contacts, hôpitaux et services de santé communautaires), soutiendra les efforts de quarantaine et fournira un soutien au niveau communautaire. Les États-Unis ont contribué à jeter les bases solides de la réponse COVID-19 du Libéria grâce à une aide totale de plus de 4 milliards de dollars au cours des 20 dernières années, dont plus de 675 millions de dollars en assistance sanitaire.
Namibie: 750 000 dollars d’aide sanitaire pour faire face à l’épidémie. Cette nouvelle assistance s’ajoute à près de 1,5 milliard de dollars au total de l’aide américaine à la Namibie au cours des 20 dernières années, dont plus de 970,5 millions de dollars en assistance sanitaire à long terme.
Niger: près de 4 millions de dollars d’aide comprennent près de 2,8 millions de dollars en assistance sanitaire et humanitaire de l’IDA pour la communication des risques, la prévention et le contrôle des infections et la coordination, et 1,2 million de dollars en assistance humanitaire MRA soutiendront les réfugiés et leurs communautés d’accueil au Niger pendant la pandémie. Cette aide s’ajoute à plus de 2 milliards de dollars au total de l’aide américaine au Niger au cours des 20 dernières années, soit près de 233 millions de dollars en assistance sanitaire à elle seule.
Nigéria: environ 21,4 millions de dollars d’aide comprennent près de 20 millions de dollars en financement humanitaire de la santé et de l’IDA pour la communication des risques, les activités d’approvisionnement en eau et d’assainissement, la prévention et la coordination des infections, et plus de 1,4 million de dollars en assistance humanitaire MRA pour les réfugiés, les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays. et leurs communautés d’accueil. Cette aide rejoint plus de 8,1 milliards de dollars d’aide totale au Nigéria au cours des 20 dernières années, dont plus de 5,2 milliards de dollars en assistance sanitaire aux États-Unis.
Rwanda: plus de 2 millions de dollars d’aide à la réponse du COVID-19 au Rwanda, dont 1,7 million de dollars en assistance sanitaire qui aideront à la surveillance et à la gestion des cas en réponse à COVID-19, et 474 000 $ en assistance humanitaire MRA pour soutenir la réponse COVID-19 du HCR pour réfugiés et communautés d’accueil au Rwanda. Cela s’ajoute aux investissements à long terme des États-Unis au Rwanda totalisant plus de 2,6 milliards de dollars d’aide totale au cours des 20 dernières années, dont plus de 1,5 milliard de dollars en santé.
Sénégal: 3,9 millions de dollars en assistance sanitaire pour soutenir la communication sur les risques, l’eau et l’assainissement, la prévention et le contrôle des infections, les messages de santé publique, etc. Au Sénégal, les États-Unis ont investi près de 2,8 milliards de dollars dans l’aide totale au cours des 20 dernières années, près de 880 millions de dollars dans la seule santé.
Sierra Leone: 400 000 dollars d’aide sanitaire pour faire face à l’épidémie. Cette assistance rejoint des décennies d’investissements américains en Sierra Leone, totalisant plus de 5,2 milliards de dollars d’aide totale au cours des 20 dernières années, dont près de 260 millions de dollars en assistance sanitaire.
Somalie: près de 12,5 millions de dollars d’aide pour la réponse COVID-19 comprennent 11,6 millions de dollars d’aide humanitaire de l’IDA pour soutenir la communication sur les risques, la prévention et le contrôle des infections et la gestion des cas, et plus, ainsi que 892 000 dollars d’aide humanitaire MRA pour soutenir le COVID-19 du HCR en Somalie. Cette aide s’ajoute à 5,3 milliards de dollars d’aide totale à la Somalie au cours des 20 dernières années, dont près de 30 millions de dollars rien que pour la santé.
Afrique du Sud: environ 8,4 millions de dollars en assistance sanitaire pour lutter contre COVID-19 soutiendront la communication sur les risques, l’eau et l’assainissement, la prévention et le contrôle des infections, les messages de santé publique, etc. Cette aide rejoint plus de 8 milliards de dollars d’aide totale des États-Unis à l’Afrique du Sud au cours des 20 dernières années, près de 6 milliards de dollars investis dans la seule santé.
Soudan du Sud: 13,1 millions de dollars d’aide à la réponse COVID-19 du Soudan du Sud comprennent 11,5 millions de dollars d’aide humanitaire de l’IDA pour la gestion des cas, la prévention et le contrôle des infections, la logistique, les efforts de coordination, la communication des risques et les programmes d’eau, d’assainissement et d’hygiène, et près de 1,6 million de dollars dans le cadre de l’ARM, l’aide humanitaire soutiendra les réfugiés, les personnes déplacées et leurs communautés d’accueil au Soudan du Sud pendant la pandémie. Ce financement s’appuie sur les investissements américains antérieurs au Soudan du Sud totalisant 6,4 milliards de dollars pour le Soudan du Sud au cours des 20 dernières années, dont plus de 405 millions de dollars dans la santé.
Soudan: près de 13,7 millions de dollars d’aide comprennent 13 millions de dollars d’aide humanitaire de l’IDA pour la communication des risques, la gestion des cas, la surveillance des maladies, la prévention et le contrôle des infections et les programmes d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène, et 671 000 dollars en assistance humanitaire MRA pour soutenir les réfugiés et les personnes déplacées. (PDI) et leurs communautés d’accueil. Les États-Unis ont investi plus de 3 millions de dollars dans la santé et plus de 1,6 milliard de dollars dans l’aide totale au Soudan au cours des 20 dernières années.
Tanzanie: 1,4 million de dollars en assistance sanitaire soutiennent la communication sur les risques, l’eau et l’assainissement, la prévention et le contrôle des infections, les messages de santé publique, etc. Les États-Unis ont investi plus de 7,5 milliards de dollars au total pour la Tanzanie au cours des 20 dernières années, près de 4,9 milliards de dollars dans la seule santé.
Ouganda: 3,6 millions de dollars d’aide comprennent 2,3 millions de dollars en assistance sanitaire pour faire face à l’épidémie et près de 1,3 million de dollars en assistance humanitaire MRA soutiendront les réfugiés et leurs communautés d’accueil en Ouganda pendant la pandémie. Cette assistance est fournie en plus de l’aide totale de près de 8 milliards de dollars des États-Unis à l’Ouganda au cours des 20 dernières années et de 4,7 milliards de dollars uniquement pour l’assistance sanitaire.

Zambie: 3,4 millions de dollars en assistance sanitaire soutiennent la communication sur les risques, l’eau et l’assainissement, la prévention et le contrôle des infections, les messages de santé publique, etc. Cette nouvelle aide s’ajoute à 4,9 milliards de dollars d’aide totale aux États-Unis pour la Zambie au cours des 20 dernières années, soit près de 3,9 milliards de dollars en assistance sanitaire américaine à elle seule.
Zimbabwe: près de 3 millions de dollars en assistance sanitaire et humanitaire de l’IDA aideront à préparer les laboratoires à des tests à grande échelle, à soutenir les activités de dépistage des maladies de type grippal, à mettre en œuvre un plan d’urgence de santé publique pour les points d’entrée, et plus encore. Cette nouvelle aide s’appuie sur une histoire d’investissements américains au Zimbabwe – près de 3 milliards de dollars au total au cours des 20 dernières années, près de 1,2 milliard de dollars en assistance sanitaire.

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »