A LA UNEPolitique

Actualité guinéenne,  résumé de la journée du mardi, 08 mars 2022

A l’image des autres pays du monde, la journée internationale des droits des femmes a été célébrée ce mardi, 08 mars en Guinée, sous le thème :  » l’égalité aujourd’hui pour un avenir durable « . A Conakry,  c’est le palais du peuple qui a servi de cadre aux festivités. Le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, accompagné de son épouse et sa fille a été accueilli par les femmes, habillées en uniforme et scandant des slogans qui l’interpellent sur les dures réalités du panier de la ménagère. « les femmes souffrent, le marché est cher, les femmes pleurent » « le marché est cher, le poisson est cher, tout est cher »….
Dans le volet allocutions,  c’est la ministre de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables, Aïcha Nanette Conté qui a porté la voix des femmes devant le président de la Transition, le Colonel Mamadi Doumbouya. Madame Nanette Conté a mis l’accent sur, l’intégration des questions du genre dans les contraintes liées au changement climatique, les actions qui s’imposent et les moyens disponibles au niveau de son département pour mieux relever les défis.
Le chef de l’État,  Colonel Mamadi Doumbouya a annoncé des subventions pour 300 groupements féminins.
Toujours dans le cadre de la célébration du 08 mars, les femmes de « Total Energies Marketing Guinée » ont offert des kits hygiéniques à une centaine de filles du collège public de Kipé. Une façon pour ces femmes d’encourager les filles à travailler dur pour être toujours meilleures et l’entreprise « Bolloré Transports & Logistics » a offert des kits d’hygiène aux femmes hospitalisées dans les centres de santé communaux de Coléah, Matam et Minière.
Dans les médias, la plupart des émissions de grande écoute ont été animées par des femmes et ont reçu des femmes modèles comme invités.
L’Université Nongo Conakry UNC, n’a pas  été en marge de cette célébration, à travers le bureau des étudiants, elle a organisé une conférence-débat sur le thème ‘’Elles inspirent’’ avec pour panelistes Amina Khalif, administratrice générale de la fondation Orange, Me Halimatou Camara, avocate à la cour et Mme Oumoul, activiste des droits des femmes. L’occasion était ainsi offerte à ces dernières, d’étaler leurs parcours, quelques fois atypiques, devant les étudiantes et étudiants.
Parlant éducation, une délégation des enseignants contractuels a été reçue par des émissaires du président de la transition à la présidence de la République. Interrogé à leur sortie du palais Mohammed V, Moussa Doré, coordinateur adjoint des enseignants contractuels, a souligné qu’ils ont été reçus par des hommes en uniforme, mandatés par le colonel Doumbouya.
Par le billet d’un décret lu sur les ondes de la télévision nationale, le président de la Transition à procédé à une rémission de peine (grâce présidentielle) de plusieurs femmes, condamnées par différents tribunaux et justices de paix du pays.
Un autre décret, portant création, attributions, organisation et fonctionnement de l’Office National de l’Etat Civil de l’Identification ( ONICI) a également été lu dans le journal de 20h30 de la télévision nationale.
Cheick Alioune !
A LIRE =>  Bonne nouvelle pour les chercheurs d'emploi !
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »