A  Labé accompagné des  représentants  de  toutes  les  entités parties  aux  accords notamment  l’opposition ;la  mouvance et  l’ambassadeur  des  Etats  unis ,le  ministre de  l’administration  du territoire  et  de  la décentralisation  Bourema  Condé après  le  cadre  officiel  des discours  a  répondu aux  interrogations  de  certains  citoyens sans  langue  de  bois.

Sur les  candidatures  indépendantes  lors des prochaines  joutes communales

Bourema  Condé :

 je  voudrai  vous  renvoyer  à  la  CENI, aux  indépendants  je  laisse leur  indépendance, je voudrais  vous  renvoyer  à  la  CENI, c’est  elle qui  vous  dira  le  moment  venu ;ce  n’est  pas  loin il  y  a  des  indépendants, voila  comment  on  ira.

Sur  la vulgarisation  du  code  électoral

Bourema  Condé :

Je  suis heureux  de  vous annoncer dans  cette  salle qu’à  cause  de  l’intérêt que  les  partenaires  accordent  au  code déjà  les  Nations  Unies  à  travers le  PNUD ;l’Union  Européenne, l’UNICEF se  sont  toutes engagées  à fournir  6000 codes chacune ce  sera  comme  des  mangues pendant  la saison des  mangues  à  Labé.

La  haute  cour  de  justice

Bourema  Condé :

vous  pensez  que si  on  parle  de  HCJ c’est  les  ministres  ou  les  gouverneurs non !nous  passons  tous  à  la  trappe. Le secrétaire  général  de  l’UFDG de  Matam a  appelé  à  remettre  le  pouvoir  aux militaires il  doit  aller  à  la  HCJ…il  y a  plus  de  députés  que  de magistrats à  l  HCJ nous  sommes ok avec  vous c’est  elle  qui  manque aux  institutions de  la  Guinée.

Chose  curieuse  dans les réponses  du  MATD il a  estimé  que  même  la constitution  peut  être  sujette à  un  referendum estimant qu’une  modification d’un  texte  de  loi s’adapte  à  des circonstances  dans  l’intérêt  du  peuple.

               Ousmane  K. Tounkara

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.