manifestation, violences, affrontement, policiers, contestation, grève, barricade, guerre, école
manifestation, violences, affrontement, policiers, contestation, grève, barricade, guerre, école

La tension persiste à Beyla ce jeudi matin, les jeunes manifestants contre les promesses non réalisées des autorités du pays résistent ce jeudi matin à la répression des forces de l’ordre. Certains cas de violences physiques ont été enregistrés.

Joint par notre rédaction, Mamady Kassia Donzo, un des manifestants nous a indiqué au téléphone que la tension ne fait que monter dans la préfecture de Beyla. Cela est dû à l’arrestation d’une dizaine de jeunes manifestants qui ont été transférés à la prison de N’Nzérékoré.

« Ils ont arrêté 16 personnes, elles ont été amenées à Nzérékoré. Aujourd’hui, les femmes sont sorties massivement pour la libération de ces 16 personnes. Elles sont allées jusqu’au rond point. Arriver là-bas, les forces de l’ordre sont venues les disperser », nous a-t-il témoigné.

Cette réaction des hommes de sécurité a suscité une nouvelle révolte des jeunes de la localité. Ils ont pris le courage d’affronter les forces de l’ordre avec des jets de pierre. Suite à la forte mobilisation des jeunes, les agents de sécurité ont finalement cédé à la pression.

« Les jeunes se sont manifestés, et les jets de pierre avec les forces de l’ordre ont repris.  Mais les jeunes ont réussi à repousser les forces de l’ordre, actuellement c’est les jeunes qui maitrise le contrôle de la ville ».

Selon une source d’information, plusieurs manifestants ont été blessés et des femmes harcelées violement par les forces de l’ordre.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : +224-620-70-71