Bantama Sow tacle Cellou Dalein et son vice-président Chérif Bah
Noter l\'article

Comme il est de coutume dans ses discours, Sanoussy Bantama Sow ministre des Sports, de la culture et du patrimoine historique et membre du bureau politique national du RPG-Arc-en-ciel a au cours de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti le 25 novembre 2017, envoyé des piques assassines à Cellou Dalein Diallo président de l’union des forces démocratiques de Guinée(UFDG) et son vice-président Ibrahima Chérif Bah ancien gouverneur de la Banque centrale(BCRG).

Pour ce proche d’Alpha Condé, depuis l’avènement des partis politiques en Guinée en 1992, le pays n’a jamais connu ce qu’il est en train de vivre aujourd’hui. Selon lui, les politiciens d’aujourd’hui utilisent l’ethnie à la place d’un projet de société.

Bantama Sow a longuement critiqué un discours de Cellou Dalein dans lequel il aurait affirmé que s’il arrive au pouvoir il n’y aura pas de vengeance.

« Je me pose la question de savoir qu’est ce qui s’est passé avec Cellou Dalein Diallo dans les médias pour dire que demain s’il a le pouvoir, qu’il n’y aura pas de vengeance. Sa politique c’est quoi ? C’est l’exclusion, c’est l’ethnocentrisme, c’est le régionalisme, c’est la violence. En résumé, c’est la vengeance. Chaque fois qu’il y a des manifestations politiques, des gens font en sorte qu’il y ait des morts. Et tenez-vous bien, ces morts ne sont enterrés nulle part que dans un seul cimetière à Bambéto. Dans ce cimetière aussi, il y a un endroit réservé pour que le sieur puisse compter des morts. Si ce n’est pas un esprit de vengeance, pourquoi choisir un cimetière pour enterrer des morts», s’est-il interrogé devant des partisans d’Alpha Condé acquis à sa cause.

Poursuivant, il revient sur une déclaration de Chérif Bah qui avait accusé le président Condé d’avoir licencié plus de 900 cadres peulhs depuis son arrivée au pouvoir en 2010.

«Cela veut dire que quand Cellou Dalein sera président en Guinée, il va à son tour licencier 900 malinkés. En tout cas, Alpha est la seule personne pour le moment qui conjugue le même verbe avec des gens qui ont piétiné le RPG. Il est la seule personne qui accepte de gouverner avec des gens qui l’ont arrêté et le condamné », affirme l’ancien ministre des guinéens de l’étranger.

Aux dires de ce cadre du RPG, lorsqu’Alpha Condé luttait pour la mise en place des partis politiques, ‘’certains étaient, soient à la Banque Centrale en train de faire les petits calculs, comment ajouter un zéro ou comment enlever un zéro pour soustraire des millions. D’autres, étaient en train de réfléchir comment déterrer les rails, comment vendre les bateaux ou encore des avions’’.

Avant de terminer, il laisse entendre que Chérif Bah serait mieux performant dans les affaires que dans la politique. Pour conclure, il a fait savoir qu’au lendemain des élections communales du 4 février 2018, l’ancien premier ministre n’a qu’à dire au revoir à son poste de Chef de file qui lui permet d’avoir des milliards et d’épouser une troisième femme.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

PARTAGER