“82,4% de la population guinéenne a accès à l’eau potable et 53,4% à l’assainissement”, dixit la ministre de l’économie et des finances

Top de nos lecteurs

Guinée : ils ont voté pour “renouveler son permis de les tuer”

“La politique ce n’est qu’une certaine façon d’agiter le Peuple avant de s’en servir.” Talleyrand-Périgord. « Nous demandons que cette Constitution qui est falsifiée soit...

Démissions en cascade à l’UFR : la descente aux enfers pour le parti de Sidya Touré

Démissions massives, passes d’armes entre les membres du bureau exécutif, inconstance du leader, volatilité des militants, absence de conviction, bref, une entreprise à haute...

Bicéphalisme au sein du RPG Arc-en-ciel: vers un effondrement du parti au pouvoir !

Cela n'est qu'un secret de polichinelle pour personne, quand on rappelle que rien ne va au sein du parti pouvoir, le RPG Arc-en-ciel. Une...

Falsification supposée de la Constitution : le Ministre de la justice enterre la polémique

Au cours d'un point de presse animé ce jeudi 04 juin au département de la justice, le Ministre dudit département s'est prononcé sur la...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Maladho Kaba ministre de l’économie et des finances l’a dit à l’occasion de la signature de la convention de financement relative au Projet de redressement des capacités techniques et commerciales de la société des eaux de Guinée (SEG).

Dans son discours, elle a affirmé que la rareté de l’eau maintient des populations entières dans des trappes à pauvreté, et alimente des conflits politiques qui peuvent aller éventuellement jusqu’au conflit armé.

Elle est omniprésente, mais la quantité utile pour les activités humaines est répartie de manière extrêmement inégale. Selon l’Académie de l’eau, là où l’eau est abondante, la richesse finit par apparaître grâce au travail des hommes. Là où l’eau n’est pas présente ou presque, demeure le plus souvent la pauvreté. Gérer économiquement l’eau est quasiment synonyme de lutter contre la pauvreté. L’économie de l’eau est un vecteur essentiel de l’amélioration des conditions de vie et de la cohésion de la société toute entière”,  a-t-elle indiqué.

A LIRE =>  Des guinéens en provenance de la Mauritanie bloqués à Dakar depuis la mi-mars

Et de poursuivre:Selon la dernière enquête MICS de 2016, 82,4% de la population guinéenne a accès à l’eau potable et 53,4% à l’assainissement. Des taux, certes appréciables, mais encore loin de l’universalité de l’accès à ces deux fondamentaux pour tous voulu par les Objectifs de Développements Durables (ODD). En effet, ces taux cachent des disparités importantes, car en milieu rural, 65% de la population a accès à une eau potable contre 90% de la population en milieu urbain. En termes d’assainissement, 32% de guinéens vivant en milieu urbain ont accès à un assainissement contre 11% pour ceux vivant en milieu rural“.

A LIRE =>  Lutte contre le Coronavirus en Guinée : le “Mouvement le bâtisseur” lance une campagne de don de kits à Conakry et à Kissidougou

Selon Maladho Kava,  si le nombre de ménages ayant accès à l’eau potable a connu une augmentation significative durant les dix dernières années, les défis pour améliorer l’accès à l’eau potable des guinéens reste critique.

La convention que nous allons signer porte sur un montant de 30 millions d’euros, destinée à l’amélioration des performances techniques et commerciales des agences des communes de Matoto et de Ratoma ainsi que le renouvellement des équipements obsolètes des sites de production d’eau potable de Conakry et les 25 centres de l’intérieur gérés par la SEG“, a fait savoir la ministre.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata. com

- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Guinée : ils ont voté pour “renouveler son permis de les tuer”

“La politique ce n’est qu’une certaine façon d’agiter le Peuple avant de s’en servir.” Talleyrand-Périgord. « Nous demandons que cette Constitution qui est falsifiée soit...

Démissions en cascade à l’UFR : la descente aux enfers pour le parti de Sidya Touré

Démissions massives, passes d’armes entre les membres du bureau exécutif, inconstance du leader, volatilité des militants, absence de conviction, bref, une entreprise à haute...

Bicéphalisme au sein du RPG Arc-en-ciel: vers un effondrement du parti au pouvoir !

Cela n'est qu'un secret de polichinelle pour personne, quand on rappelle que rien ne va au sein du parti pouvoir, le RPG Arc-en-ciel. Une...

Falsification supposée de la Constitution : le Ministre de la justice enterre la polémique

Au cours d'un point de presse animé ce jeudi 04 juin au département de la justice, le Ministre dudit département s'est prononcé sur la...

Labé : ouverture du procès d’un escroc aux multiples forfaits

La montre indiquait 13 h quand le dixième cas programmé sur le rôle a démarré dans un  TPI plein comme un œuf et où...
0 Shares
x