A LA UNEEconomieSocieties & Divers

Clôture à Conakry du forum sur l’eau et d’assainissement : la Guinée, satisfaite des annonces et recommandations faites 

Lancé sous la présidence du premier ministre Dr Bernard Goumou le 10 mai dernier, cette table ronde de trois (3) jours a pris fin ce vendredi, 12 mai 2023. C’est le ministre de l’énergie de l’hydraulique et des hydrocarbures qui a clos ces débats qui ont connu la participation des membres du Gouvernement de la transition, du président du CNT, des partenaires techniques et financiers, les représentants des structures privées et celles de la société civile, des médias mais aussi du ministre malien de l’énergie, de l’eau et des mines.

Le ministre Aly Seydouba Soumah a dans son discours de clôture a indiqué que ce forum s’est tenu à Conakry, à un moment où la problématique de l’accès des populations à l’eau potable et à l’assainissement se pose avec acuité, cela par un manque d’investissement majeur dans le secteur, ce depuis plusieurs années.

« À travers cette table ronde qui a suivi ce forum, nous avons réussi à avoir les annonces des différents participants. Je veux citer les partenaires techniques et financiers mais aussi le secteur privé qui se chiffre à 2, 200.000 milliards de dollars dont 1,622 miliards de dollars du secteur privé et 586 millions de dollars pour les partenaires techniques et financiers. Leurs contributions de qualité ont permis d’aboutir à des recommandations pertinentes qui désormais, vont servir de repères pour les prises de décisions. Je voudrais donc exprimer la reconnaissance du Gouvernement guinéen pour le soutien apporté dans le cadre de l’organisation de cette rencontre, ainsi que les intentions exprimées dans la mise en œuvre des différents problèmes et programmes. Mes remerciements vont particulièrement à la Banque Mondiale, aux chers participants de la société civile, aux participants ainsi les cadres des différents départements pour leur mobilisation. Je tiens à remercier également le ministre malien de l’énergie, de l’eau et des mines, mon cher frère Lamine Seydou TRAORÉ, qui malgré son agenda très chargé a bien voulu participer à ce présent forum. Par ces mots, je déclare clos, ce présent forum de l’eau et d’assainissement», a mentionné le ministre de l’énergie, de l’hydraulique et des hydrocarbures.

A LIRE =>  Gestion de la Transition Guinéenne: Kouyaté, Bah Oury et Cie constatent plusieurs manquements et écrivent  au chef de la junte

Ces trois (3) jours d’échanges sur le thème: « lancement de la prochaine génération d’investissement et de réforme eau et assainissement en République de Guinée », ont permis à notre pays de bénéficier d’un accompagnement de 2,4 milliards de dollars dont 638 millions de dollars de la part des partenaires techniques et financiers, 1 milliards de dollars du secteur privé et 700 millions pour des entreprises. Des financements qui vont permettre de combler le déficit actuel en terme d’approvisionner en eau potable, aussi bien à Conakry qu’à l’intérieur du pays.

« Quand on prend seulement la capitale Conakry, le besoin actuel est estimé à 4000 mètre cube d’eau par jour. Alors que la société des eaux de Guinée ne gère pratiquement que 150.000. Donc, un déficit de 250.000 mètre cube d’eau par jour dans la capitale. D’où l’objectif de ce forum à travers les deux ministères de tutelle et la Banque Mondiale ont décidé de se réunir autour de la table avec les partenaires techniques et financiers mais aussi les entreprises afin de discuter des problématiques, faire l’état des lieux», s’est réjoui Directeur général de la SEG( Société des Eaux de Guinée), Aboubacar Camara.

À l’issu de ces trois (3) jours de discussions, plusieurs recommandations ont été faites selon le Secrétaire général du ministère de l’énergie, de l’hydraulique et des hydrocarbures. Ce sont:

A LIRE =>  Mission technique de suivi de la mise en œuvre des activités de développement des Activité Génératrice de Revenus en faveur des femmes impactées par les activités minières: Étape de la Région de Kankan

« La nécessité de resoudre les problèmes en service en eau ET d’assainissement dans les meilleurs délais;

La promotion de l’approche de gestion intégré des ressources en eau ;

Le renforcement institutionnel et la mise en place des réformes qui devront accompagner les financements ;

Le renforcement des capacités des acteurs et le transfert des compétences aux collectivités ;

L’accélération des programmes de transformation structurelle de la société des eaux de Guinée et du service national d’aménagement des ponts d’eau, y compris la direction nationale de l’hydraulique et toutes les parties prenantes, mais aussi la prise en compte des préoccupations des consommateurs(…)», a fait savoir Ahmed Sékou KEITA, précisant que le rapport final dudit forum sera transmis à toutes les parties prenantes dans un délai d’un mois.

Ce rendez-vous, premier du genre en République de Guinée selon le ministre Aly Seydouba Soumah, a connu environ 300 participants. Parmi eux, les partenaires techniques et financiers notamment la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, l’Agence Française de Développement et d’autres structures du secteur privées et de la société civile.

M. Koundouno

 

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »