orange guinee guicopres uba guinee votre

Un fan de l’orchestre Aragon s’acharne contre Tidiane World Music en plein conférence de presse

La conférence de presse tenue mercredi 18 avril 2018 à Conakry,  par la maison des productions Tidiane Music World (TWM), a été perturbée par un fan de l’orchestre Aragon et distributeur de produit en même à la Sobragui, Amara Keita.

Après  avoir dressé le bilan du concert de Salif Keita le Malien en Guinée, les différends qui l’opposent avec la Sobragui et sur le prochain concert de Niska, Tidiane Soumah a été interrompu lors des questions réponses dans la salle de conférence.

Expulsé dans la salle par les agents de sécurité, M. Keita a expliqué les raisons de son acharnement contre le patron de Tidiane World Music: « J’ai acheté un billet à 1 million de franc guinéen pour assister la fête de l’orchestre Aragon,  la salsa que j’adore bien. Mais quand nous sommes rendu dans un l’hôtel  de Conakry  où devrait se tenir  l’événement,  ont nous  a dit que la pluie a gâté  la soirée  qui était attendu par le grand public. Voici le billet que j’ai gardé et l’orchestre n’a pas joué. Lui, je le revois en route le montrer le ticket, il me dit que c’est un service tint à claire à son service qui a vendu ce billet là. C’est ainsi que je lui ai dit tu me prends pour un bébé. Donc, je suis là dans le cadre de réclamer mon million du billet que j’avais acheté. Mais comme, il a duré dans la salle de  conférence raison pour laquelle je me suis introduit dans cette salle pour dénoncer ce comportement devant la presse ».

Concernant le conflit qui oppose la Sobragui et Tidiane World Music, Amara Keita a indiqué qu’il a compris le dossier quand c’était posé,  mais Tidiane pour lui, veut chanter, c’est un chantage ce qu’il fait c’est du pi-pool.

« Il a demandé 40 à 50 millions de francs guinéen et que  le blanc  lui a dit ok. Mais nous, on ne travaille pas l’argent, on n’est  pas une banque,  on travaille le produit. Ce produit, il a été répondu au prorata de sa sollicitude, c’est-à-dire s’il avait  eu 50 millions de francs, le blanc dit oui,  je te donne les 50 millions mais en produit. Mais ce que Tidiane voulait c’est de l’argent espèce, même moi qui vous parle, on me paie en produit », a-t-il fustigé.

Interrogé sur ce sujet par un confrère, Tidiane Soumah a démenti les propos du distributeur de produit à la Sobragui. Il a profité de l’occasion pour affirmer qu’il prétend porter plainte contre Amara Keita pour diffamation.

 «  Tout ce qu’il dit sur les deux points c’est faux. Je n’ai jamais organisé un concert d’Aragon en Guinée, je ne peux pas lui rembourser. Vous parlez à un fou, à un gars qui n’est pas normal. Pour le cas de la Sobragui, on a discuté sur la vente des produits, j’ai dis donnez moi un montant fixe, je vous laisse vendre tous les produits que vous avez en dehors de world cola, ils m’ont dit non, tu vas vendre et tu prends tes bénéfices dessus, j’ai dis non, je ne suis pas votre vendeur. Amara est un simple distributeur des produits, tout ce qu’il a dit ça n’a aucun lien et c’est faux. Il est venu me voir qu’il a payé un ticket d’Aragon de lui rembourser, je lui ai dis, tu penses que tous les concerts en Guinée c’est Tidiane. J’ai dis tonton, je te respect beaucoup, ne me parle plus de ça, va chercher ceux qui ont amené Aragon ce n’est pas moi, je n’ai jamais produit Aragon en Guinée, ni au Sénégal », a-t-il justifié avant de promettre qu’il va poursuivre en justice M. Keita pour diffamation, mensonge et agression sur le lieu qu’il a loué.

Zézé Emana Guilavogui et Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

 

 

 

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »