A LA UNENouvelles des Regions

Labé_L’impact de la crise d’essence sur les nouveaux tarifs de transport

Il y a une poignée de jours, les tarifs de transport ont été officialisés par le ministère de tutelle suivant la hausse du prix de l’essence.

Bien avant cette décision, à Labé, le syndicat des transports avait pris les devants et au bout du rouleau l’augmentation officielle et celle anticipée des deux entités sont quasi similaires explique un responsable syndical dénommé maître Chérif Diallo qui explique cette motivation par le fait que le flux humain lui ne peut pas s’arrêter au motif qu’une décision est attendue.

En exemple sur la ligne Labé-Conakry, 20000 se sont greffés sachant que l’augmentation est tributaire à la distance. En exemple sur le tronçon Siguiri-Koundara 40000 Gnf se rajoutent.

40000 c’est aussi la somme qui se greffe pour les voyages transnationaux  vers les pays voisins.

Mamadou Youssouf Bah est chauffeur : « Nous ne gagnons pas assez mais nous sommes obligés d’aider les citoyens. On aurait voulu une augmentation plus considérable car l’entretien des véhicules nous coûte énormément cher surtout nous des Renault 21… »

A  la hausse du prix de l’essence, il y a aussi la cherté des intrants d’entretien et autres pièces de rechange. Souleymane Sow roule entre Bamako-Kankan il estime qu’une courroie de transmission se vendait à 40000 avant contre 70000 de nos jours quid de l’huile de moteur passée de 105000 à 145000 le bidon.

A LIRE =>  Labé_ Le bilan de la tenue des examens avec les autorités de l'éducation 

Autre casse-tête chinois pour les transporteurs les extorsions de fond par les hommes en tenue qui réclame entre 30000 et 50000 pour l’axe Siguiri-Bamako par exemple.

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »