orange guinee guicopres uba guinee votre

Labé: déjà 27 cas de viol recensés dans la région en 2018

Dans la ferveur du mois de l’enfance, après le rapt phénomène récent et inquiétant notre rédaction s’est intéressée aussi au viol, phénomène que la région de Labé a la mauvaise chance de vivre plus que les autres au plan national.

Selon l’OPROGEM, en 2018, 161 filles ont été violées en république de Guinée par 79 personnes toutes de moins de 18 ans. Pour la région de Labé, les statistiques sont les suivantes:

4 cas à Lelouma tous transférés et jugés, 5 à Mali, 10 à Koubia et 5 à Tougué. Pour Labé préfecture, on parle surtout de 3 tentatives à en croire Moumini Baldé.

Ces chiffres qui font froid dans le dos ne cessent pourtant de s’affoler renchérit Mamadou Ramata Diallo officier de police en charge de la protection du genre et de l’enfance:

« on a enregistré 5 cas de viol au 1 er trimestre 2018 sur des filles de 12 à 16 ans soit trois de plus qu’à la même période en 2017 ».

Si la récurrence du viol est une réalité cinglante la responsabilité des parents dans le suivi des enfants et la persistance des règlements à l’amiable ou des pesanteurs qui font passer les victimes pour coupables constituent des situations à revoir pour tenter de redresser la barre.

Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »