Un  véhicule de  transport  en  provenance  de  la côte d’Ivoire  s’est  fait neutralisé et  dépouillé  par des  jeunes  qui  l’ont  suivi  depuis  la  sortie  de  la  ville  de  Pita  tard  dans  la  nuit  à environ  2h  et  30 mn.

Les  faits  se  sont  produits  à  Hafia  Ngueryabhe nous  appris  Mamadou  Boydho  Bah le  conducteur  de  l’engin  attaqué.1 million cent  quatre  vingt  mille  francs  CFA et  des  valises  chargés  d’habits  ont ainsi  été  arrachés par  les  assaillants qui  ont  aussi  violemment  cogné  la  tête  de  son  apprenti.

Thierno  Oury  Bah  l’un  des  passagers a  perdu  la  somme  de  450000 francs  CFA autant en  francs  guinéens mais  avant  il  s’était  vu  dépouiller  de  quinze  autre  milles  francs  CFA  avant  que  les  agresseurs  ne  se  jettent  sur  lui   pour  déchirer  ses  habits  et  lui  arracher  la  plus  grosse  part  du  montant  qu’il  détenait .

Pris  de  peur ,peu  d’entre  les  passagers  n’ ont  pu  voir  le  visage des  quidams  mais  lui  avait  pu  dévisager  trois  d’entre  eux  qui  étaient  armés  de  fusils  automatiques .

Sous  le  choc les  passagers   malheureux  étaient encore  au  siège  du  syndicat USTG  titulaire de  la  ligne.

Il  est  opportun  de  rappeler  qu’à  l’approche  des  fêtes  religieuses ,les  braquages  et autres  actes  d’agression  se  multiplient  sur  les  personnes  et  leurs  biens.

Et  comme  un  malheur  ne  vient  jamais  seule ,l’une  des  victimes  de  cette  attaque alors  que  le  syndicat  négociait  un  moyen  pour  ramener  les  passagers  chez  eux  a  été  impliquée  dans  une  bagarre  qui   l’a  conduit  en  état  d’évanouissement  à l’hôpital  régional.

Pour les  infos  recueillies ,dame  Oumou  Bah voulait  juste  se  soulager  d’un  besoin  naturelle quant  elle  a  été  prise  à  partie  par  une  vieille  dame  qui  s’insurgeait  contre  l’abandon  par  certains  usagers des toilettes  situées  dans  sa  concession  qui  laissent  trainer  des  lingettes  souillées  et  prononçant  des  propos  désobligeants à  l’endroit  de  dame  Oumou  cette  dernière  riposte  et  une  bagarre  éclate entre  les  deux  dames suivant  la  scène  de  loin  la  fille  de  la  vieille provocatrice vient  en  renfort  et  met  K .O la.

Aux  dernières  nouvelles  la  fille  venue  en  renfort  attendrait  son  interrogatoire dans  les  locaux  de  la  sureté.

                                                                                                                Ousmane  Koumanthio  Tounkara

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here