Plusieurs fois reportées, les élections législatives se tiennent enfin. Les guinéens ont été nombreux à rallier les bureaux de vote pour élire ce samedi 28 septembre leurs députés devant les représenter à l’hémicycle.

Dans certains coins comme à Bonfi, bien avant l’ouverture du scrutin, des électeurs ont formé des longues files d’attente devant les bureaux de vote. La discipline règne en maître. Les membres de la CENI et les représentants des partis politiques en lice ont donné les règles du scrutin.

 

Au quartier Carrière dans la commune de Matam, au bureau de vote N°9, les électeurs minus de leurs cartes forment la queue dans l’attente de leur tour.  A l’issue de ce scrutin de samedi, les guinéens doivent élire 114 députés pour mettre un  terme à la transition. Depuis dix ans, la Guinée n’a pas organisé des élections législatives les dernières remontent il y a dix ans en juin 2002. La dernière législature a été dissoute par la junte militaire qui a pris le pouvoir au lendemain de la mort de Lansana Conté. Depuis le pays a connu plusieurs instabilités politiques et carnages.

 

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com
alpha.oumar@aminata.com
+224 666 62 25 24

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here