Rate this post

Alors que tous avaient les yeux rivés sur les quartiers Est de la capitale, où les jeunes d’Enta à Lansanaya ont manifesté dans la violence pour exiger de l’électricité, ce mardi matin, ce sont des malfrats du côté de Kipé, un quartier huppé de la capitale qui se voit secoué et la circulation bloquée.

A l’origine, une rafle qui a conduit à l’arrestation de certains consommateurs de drogue et de chanvre indien, d’après nos sources.

Et tout est parti lorsque la brigade anti criminelle (BAC) a fait un tour à la plage, lieu de rencontre de tous les « hors la loi » se livrant singulièrement à la consommation de la drogue et à la prostitution.

Après l’arrestation de certains jeunes, les rescapés, comme si le pays était une jungle, ont fait une descente sur la route et empêcher la circulation par des barricades. Les forces de l’ordre informées sont revenues rétablir le calme.

Faut-il souligner que la circulation de la drogue en Guinée, autre fois dénoncée par l’ancien chef de la junte, le Cpt Moussa Dadis Camara, est devenue un véritable fléau. Dernièrement, gouvernement américain a indiqué dans un rapport le retour en Guinée des narcotrafiquants. Une réalité rendue possible depuis la mise à l’écart du Cpt Moussa Dadis Camara. L’homme qui avait réussi à mettre aux arrêts aussi bien des civils que des hauts fonctionnaires de l’Etat, de la police, de l’armée et de la gendarmerie.

B.Abdallah/Aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here