A LA UNEJustice et Droit

Guinée: les journées portes ouvertes de la justice lancées

En collaboration avec les acteurs de l’appareil judiciaire, de quelques ministres et les religieux, Me Moriba Alain Koné, a procédé ce lundi, 25 avril 2022, au lancement officiel des journées ouvertes. Il sera question d’inciter les citoyens durant ces 25 et 26 avril, de venir constater eux-mêmes, la manière dont sont organisées les juridictions de leur pays et avoir une idée claire sur leur fonctionnement.

Le thème : « une justice humanisée à l’écoute des justiciables », sera au cœur des échanges à l’occasion de ces journées portes ouvertes. Dans sa communication, le ministre de la justice et des droits de l’homme, a tout d’abord rappelé le bien fondé de ces dites journées.

«S’il est vrai que la société guinéenne a besoin du droit pour sa régulation et de la justice pour trancher souverainement les litiges qui naissent entre les justiciables en disant le droit, il n’en demeure pas moins vrai que les justiciables à leur tour ont besoin de connaître le droit ainsi que l’organisation et le fonctionnement de la justice», a fait savoir Me Moriba Allain Koné.

L’impunité, l’exclusion, la gabegie financière, les multiples violations de droits de l’homme selon cet droit, ont caractérisé l’histoire récente de notre pays. Ce qui explique principalement pour lui, l’avènement du 5 septembre 2021, date de la prise du pouvoir par le CNRD, à sa tête le Colonel Mamadi Doumbouya.

A LIRE =>  Diabaty Doré au CNRD : la menace, l’arrogance et le mépris sont des armes de prédilection des faibles (Tribune)

«C’est pourquoi l’objectif de ces journées est d’inciter les citoyens à venir constater eux-mêmes comment sont organisées les juridictions de leur pays et comment elles fonctionnent plutôt que de s’en tenir du discours parfois caricaturaux de certaines personnes pour de fins inavouées. Force est de constater que le public perçoit souvent très mal l’institution judiciaire. Donc qui ne comprends pas tout sa manière de fonctionner. L’objectif de ces journées consistent aussi pour les chefs de juridictions et des parquets à réunir tous les professionnels du droit et le public de leur ressort pour débattre des points d’intérêt commun, puis recenser les questions et recommandations pertinentes, former les citoyens à propos de la justice pour en faire la synthèse à l’intention du département», a lâché Me Moriba Allain Koné.

Sâa Robert KOUNDOUNO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »