A LA UNENouvelles des Regions

N’zérékoré: l’impact du mois de ramadan sur les produits locaux, comme l’huile de palme

L’huile de palme est une huile végétale extraite par pression à chaud de la pulpe des fruits du palmier à huile, elle fait partir des denrées alimentaires les plus nécessaire dans la consommation. Autrement appelé « l’huile rouge » l’huile de palme sert d’une base économique de beaucoup qui s’en sorte pas mal dans le commerce d’huile rouge. Faisant la navette entre les localités à la quête des bidons d’huile de palme, pour sa vente dans à N’zérékoré le chef-lieu de la région forestière. Certaines font la navette même entre pays comme le Liberia, la côte d’ivoire, le Sénégal…

« Le commerce d’huile rouge est un jeu à cartes, on ne peut pas s’y prononcer avec certitude. En ces instants le prix d’un bidon de 20L d’huile rouge est à 150.000fg, avec ce mois de ramadan il y a eu un rabais de de 30.000fg sinon avant le mois de ramadan on vendait un bidon de 20L à 180.000fg. Nous considérons ce moment comme un temps mort dans le commerce d’huile rouge, car la fluidité de nos produits n’est pas comme ça » explique Nowaï Loua vendeuse d’huile de palme à l’escadron mobile.

L’huile de palme ou l’huile rouge est l’une des denrées alimentaires qui, le prix varie selon des circonstances comme celle de ce mois de ramadan. Selon les vendeuses, ce moment n’occasionne pas la liquidation de leurs bidons.

A LIRE =>  Actualité guinéenne, résumé de la journée du Samedi, 02 avril 2022

Fatoumata Diawara est une consommatrice d’huile rouge,
« Depuis le début du ramadan, franchement on a constaté un rabais au niveau du prix de l’huile. Sinon avant que nous ne rentrions dans ce mois saint, nous savions à combien nous achetions le bidon ».

Si l’huile de palme est relativement peu utilisée en cuisine, elle est massivement intégrée aux aliments transformés et aux préparations industrielles, d’où notre consommation importante et préoccupante. En effet, cette huile a l’avantage d’être peu onéreuse et d’être solide à température ambiante, ce qui facilite son emploi et sa conservation. À noter que le bidons d’huile rouge 5L se discutent entre 25000fg et 30000fg, le bidon de 10L c’est entre 35000fg et 40000fg et le bidon de 20L c’est 130000fg et 150000fg.

Stéphane François TATO depuis N’zérékoré pour Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »