Rate this post

La campagne de recensement générale de la population pilotée par la direction des statistiques du ministère du plan traine le pas et connait pas mal de problèmes à quelques jours du lancement officiel.

[dropcap class=”kp-dropcap”]D[/dropcap]ans bons nombres de préfectures les agents recenseurs ont haussé le ton  la plupart pour le retard accusé autour du paiement des primes de formations de dix jours. Ces hommes de terrains qui devraient faire le tour des concessions dans le cadre du 3 eme recensement général de la population. A Conakry  et dans des préfectures certains agents ont brandi des menaces de bouder la formation si leur prime ne sont pas versées dans les prochaines heures.

A Kouroussa et Kankan, dans la région de la haute Guinée les agents ont poussé des cris de colère et exigent le paiement immédiat de leur prime. Si a Kouroussa l’on a brandi la menace de bouder les salles de formation, à Kankan on pousse un peu plus les revendications, jusqu’hier les agents menaçaient d’occuper les blocs administratifs de la commune urbaine.

A noter que la Guinée n’a plus effectuer de recensement général de la population depuis plus de deux décennie cette allure les responsables de cette opération devraient s’y investir pour étoffer ces multiples problèmes qui risqueraient d’impacter sur la réussite de la campagne.

 

Idrissa Sompare/aminata.com
(224) 666566779/631900090
sompareidrissa@yahoo.fr/idisompare@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here