Les manifestations contre le délestage du courant électrique se multiplient à Conakry et à l’intérieur du pays. Des sources locales nous apprennent qu’une violente manifestation contre le manque d’électricité a éclatée dans la nuit du jeudi 8 à ce vendredi 9 juin 2017 dans la commune rurale de Kamsar.

Selon nos sources, cette manifestation qui s’est poursuivie dans la journée de ce vendredi a fait moins un mort, des blessés dont certains par balle, des arrestations.

A en croire un citoyen qui a été joint par notre rédaction cet après, un calme précaire règne dans la localité.

“Le jeune qui est mort a été tué par les balles des forces de l’ordre. Il y’ a eu plusieurs arrestations dont une fille fille qu’on a fait passée ici dans le véhicule des forces de l’ordre. On l’a envoyée vers le camps. Elle était presque nue. On voit du sang sur son corps. Il semble qu’elle était parmi ceux qui manifestait. C’est là-bas qu’elle aurait été arrêtée et sévèrement battue par des agents. Le commissariat de police a été saccagé et vidé de son contenu par les manifestants. Je viens d’apprendre que le domicile de l’agent qui aurait tué le jeune a été pillé par une foule en colère. Pour le moment c’est calme. Mais, les jeunes sont décidés à se venger après la mort de l’un de leurs. Tout est fermé. De la cité au grand marché, tout est fermé”, nous confie un citoyen qui a requis l’anonymat.

Hier jeudi 8 juin 2017, ce sont plusieurs femmes qui sont sorties barricader la route Bambéto-Kipé(conakry) pour réclamer le retour de l’électricité à Koloma. Au mois d’Avril dernier, il y avait eu trois morts, des blessés et plusieurs dégâts matériels dans la commune urbaine de Boké dans des manifestations pour dénoncer le manque de courant.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com
aliousarayabhe@gmail.com
(+224) 622 304 942

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here