La société d’électricité de Guinée (EDG), a procédé depuis lundi 23 octobre 2017, au lancement d’une caravane de sensibilisation qui a sillonnera les nombreux quartiers de la capitale Conakry pour une durée de deux mois.

l’EDG lance une caravane de sensibilisation au compteur SabouCette initiative rendre dans le cadre d’une campagne de communication au compteur Sabou. Pour le bon fonctionnement de ce projet, une équipe de marketing est équipée d’écrans de sonorisation et d’animateurs. La caravane a débuté sa tournée à l’agence commerciale de Kipé. Elle s’est déroulée par des animations, des ateliers de questions réponses autour  de la nouvelle politique de campagne ainsi que des lots promotionnels étaient au programme des rencontres avec la population.

La Guinée de l’électricité a parallèlement initié depuis quelques semaines un large programme des réunions entre ses cadres et les leaders des différents secteurs concernés par le compteur Sabou.

Ces rencontres sont l’occasion de présenter les projets en cours d’EDG, d’échanger autour des préoccupations des consommateurs et de rétablir des relations basées sur la bonne entente et la confiance.

Toutes ces promesses font suite à la nouvelle orientation prise par l’administration générale. En introduisant les compteurs Sabou, EDG offre à sa clientèle domestique le choix de paiement entre le prépaiement et le poste paiement. Le compteur et les frais d’installation sont gratuits et une large campagne de raccordement est en cours.

électricité de Guinée, poteau électriqueA ce jour 40 000 compteurs ont été posés aux poteaux, prêts à être utilisés et plus de 3000 clients ont été raccordés et bénéficiant des avantages du compteur Sabou.

L’administrateur général de l’EDG, a rencontré certains responsables locaux à la maison des jeunes de Kaloum. Abdembi ATTOU a échange avec les chefs de quartiers, secteurs et des représentants de la mairie sur le fonctionnement des compteurs Sabou.

Il a profité de l’occasion pour inviter les autorités locales de s’impliquer dans la campagne pour une meilleure vulgarisation de l’information dans les familles.

Au cours des échanges certains chefs de quartiers ont expliqué des difficultés qui empêchent certaines familles d’installer ces compteurs. Ils se disent que ces familles ont peur d’être surfacturée par la société.

  1. Attou a tenu à les rassurer que c’est la meilleure moyenne d’éviter le gaspillage d’électricité, les abonnés ne payeront que ce qu’ils ont consommé.

Ibrahima Sory Barry pour Aminata.com

Tel : +224-620-10-70-71

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here