Après l’échec de négociation entre les chefs religieux et Aboubacar Soumah, qualifié de rebelle par le gouvernement, ce lundi 12 février 2018 la grève a été largement suivie dans des nombreuses écoles publiques.

Suite à cette situation qui perturbe les cours dans les établissements d’enseignements publics et privés. C’est comme le cas du collège Coléah situé dans la commune de Matam.

Interrogé sur la grève de ce 12 février, le principal du collège Fodé Kaba Konaté, « Compte tenu de l’engouement qui se trouve en republique de guinée actuellement il y a 20 groupe pédagogiques qui sont programmés 16 ont répondu dont 4 absents. Faible fréquentation des élèves à cause des parents d’élèves qui disent à leurs enfants de rester à la maison mais l’encadrement du collège coleyah était vraiment effectif , le nombre total des élèves dans ce établissement est de 1683 dont 259 ont répondu présents aujourd’hui . Nous demandons aux parents d’élèves de laisser leurs enfants de venir suivre les cours. Pour sauver l’année scolaire. ” estime t-il

de son côté, Thierno Amadou Diallo ,élève de la 10eme 4,explique ” aujourd’hui dans notre école il y a quelques professeurs qui sont venus et tandis que certains ont observé le mouvement de grève déclenché par le SLECG en sa tête aboubacar Soumah. Aujourd’hui on devrait faire trois matières mais l’absence de notre prof de physique en classe a fait que nous avons fait seulement deux matières.”

Il est à noter que certaines salles de classe du collège coleyah étaient fermées avec les cadenas.

Zeze Enema Guilavogui pour aminata. com

Téléphone +224622344542

PARTAGER