La Convergence des Jeunes et Leaders pour la Paix et la Démocratie (COJELPED), a organisé le samedi, 29 avril 2017, une campagne de sensibilisation et d’information des citoyens, à la maison des jeunes de la commune de Matam à Conakry. Il était question d’interpeler les autorités  guinéennes à l’ordre et appeler les citoyens à la désobéissance civile  pour l’organisation des élections communales et communautaires en  République de Guinée.

Cette campagne de sensibilisation et d’information des citoyens, permettra à la Convergence des Jeunes et Leaders pour la Paix et la Démocratie (COJELPED), d’interpeller les autorités compétentes à tous les niveaux, l’Etat guinéen, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI),les institutions nationales et internationales , les partenaires au développement l’organisation des élections communales et communautaires en Guinée dans un bref délai.

Selon le Chargé des questions politiques et de gouvernance à la Convergence des Jeunes Leaders pour la Paix et la Démocratie (COJELPED), Dora Aboubacar Koîta, ”notre présence à la maison des jeunes de Matam ce samedi matin, 29 avril 2017, est due à la continuation de notre programme de lutte contre l’illégitimité des présidents des Délégations Spéciales (DS) dans les Mairies à travers le pays, qui n’ont que 06 mois d’exercice ” deplore t-il.

Et d’enchaîner ”nous voulons être cette fois ci plus proche des citoyens, pour leur faire savoir à travers une campagne de sensibilisation et d’information sur l’illégitimité des Délégations Spéciales (DS) et demander l’organisation des élections communales et communautaires le plus rapidement que possible. Cela, pour épargner les communes de la gabegie financière et les détournements des fonds publics organisé par les Délégations Spéciales (DS)”’ dénoncé t-il.

Dans cette même lancée, il a fait savoir qu’ils veulent également que ces autorités locales à la tête des communes, soient conformes à la loi et aux principes et systèmes de gouvernance du pays. Avant d’ajouter ”Nous ne voulons plus que les citoyens obéissent aux Délégations Spéciales (DS), qui sont déjà illégales à la loi. Nous voulons plutôt qu’ils obéissent aux gens élus par le peuple. C’est pourquoi nous demandons à la désobéissance civile des citoyens à travers le non payement des taxes et de l’impôt, jusqu’à ce que les élections communales et communautaires soient organisées ” a-t-il conclu .

Zeze enema Guilavogui pour aminata.com
Tel, +224 622 34 45 42
zezeguilavogui661@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here