L’assainissement de la ville de Conakry, l’écoulement de la décharge de concasseur et à crise Ebola qui avait frappé le peuple de Guinée est devenu une préoccupation majeure des députés guinéens.

Suite à cette situation  une délégation de la commission de développement du parlement de l’Union Européenne séjourne à Conakry, ce 06 avril 2018, pour  échanger avec la commission interinstitutionnelle  dans le cadre  du renforcement du système de santé en Guinée.

Cette délégation  de l’UE  qui a été reçu par les  autorités guinéennes était composée d’Allemands et de Polonais, conduite par Norbert Neuser. En première ligne, elle a été reçue par la présidente du Conseil Economique et  Sociale avec d’autres  membres de ladite commission interinstitutionnelle  et ensuite  par le Cabinet  du président de l’Assemblée Nationale  de Guinée (ANG),  Claude Kory Koundiano. Et  enfin, la même  délégation a été reçue par la Commission Santé, Sports, Arts et Jeunesse du parlement guinéen.

Cette visite entamée par des députés de l’Union Européenne, s’inscrit dans le cadre d’échange avec  leurs homologues guinéens sur des questions de l’environnement et de la santé afin de trouver une solution idoine face aux  problèmes de déchets dans la capitale Conakry à l’approche de la saison hivernale.

Présence au cœur de la rencontre d’échange le Président de la Commission interinstitutionnelle, Elhadj Mohamed Habib Hann a,  s’est félicité de la délégation de l’UE : « Tout d’abord je commence par remercier la délégation du parlement de l’Union Européenne, pour avoir effectuée cette visite importante en Guinée. Avec l’appui des  partenaires de développement et aux bailleurs de fonds, à savoir l’Union Européenne, la banque islamique pour le développement et l’agence européenne chargée de faire les études des déchets que, la commission est très en avance et  la commission a prie la tache avec tous les acteurs qui sont concernés par le traitement des déchets à Conakry », rassure El-hadj Habib Hann .

Selon lui, ce problème de déchets qui concerne la santé publique, préoccupe des autorités guinéennes à plus d’un titre. C’est pourquoi, après avoir travaillé avec tous les acteurs, la Commission, par la voix de son rapporteur recommande la délocalisation immédiate de la décharge de Concasseur vers  Kouriya dans la préfecture de Coyah. Parce que, dit-il, au moment où ce site rentrait opérationnel, il n’y avait pas la ville à ce niveau. Mais  depuis des décennies, il y a la mécanisation des déchets sur ce site, la pollution des riverains vecteur de la prolifération de plusieurs maladies, a prie une ampleur inquiétante   dont le choléra, la diarrhée, pour ne citer que ceux-là.

Après avoir écouté les autorités guinéennes, le chef de la délégation des députés du parlement de l’Union Européenne, Norbert Neuser a indiqué qu’après la crise Ebola, son institution a vu les efforts que le gouvernement guinéen a mis en œuvre dans le cadre de l’assainissement, de développement de la santé et de l’agriculture. Avanat d’ajouter  qu’il a prit  acte de tous les problèmes soulevés par la commission interministérielle, mise en place en 2017 par le Chef de l’Etat, pour lutter contre les déchets à Conakry.

De son côté honorable Sékou Bena Camara, de la commission environnement et du développement durable de l’Assemblée Nationale et vice président de la commission interinstitutionnelle, a fait savoir que les parlementaires de l’UE sont venus avec l’idée suivante :

Quelle est la suite logique de ce qu’ils ont fait pour la  GGuinée après Ebola ? Et aussi mettre un système de contrôle en place, savoir comment compté le système de santé en Guinée.

« C’est ce qui fait que l’Assemblée Nationale est en harmonie avec l’Union Européenne (l’UE), dans le cadre de santé publique donc l’assainissement. D’ici le début des pluies, il faut que le problème majeur de cette bombe qui est sur notre tête que nous commençons à trouver les solutions. Ces solutions sont notamment mettre fin à l’éboulement, purifiée l’eau la natte créatique,  stopper le dégagement de ce gaz dans atmosphère, mais aussi la quiétude sociale dans la cité », a conclu l’honorable Sékou Bena .

Zézé Enema Guilavogui pour Aminata.com

Tel : (+224) 622 34 45 42

Zezeguilavogui661@gmail.com

 

 

 

 

PARTAGER