Rate this post

Kouroula a beau  être un quartier  administratif que  la  desserte en  eau  courante  pose  un  problème depuis de  longues  années .

A la cité  des fonctionnaires  de  Kouroula , les  femmes  enseignantes et  celles  mariées  à  des  enseignants  vivant  dans  la  cité en  sont  venues à crier leur  ras  le   bol  ce  30 octobre.

Tenin  Traoré déplore  cette  pénurie  dont  les  contraintes  sont  incommensurables :

« je suis là  depuis  4ans mais  depuis au  moins  deux  ans qu’on  a  aucune  goutte  au  robinet, j’ai  deux  installations  en  plus pour  essayer  de  trouver  de  l’eau ,chez  les voisins  ils  nous  permettent  juste  de  puiser  trois  bidons, nos  maris  se  démènent  mais  le  résultat n’est  pas  encore  probant »

Nantenin Bayo  renchérit :

« quand  l’eau coule  à  la  pompe  les  rare  fois  où elle  vient c’est  à  deux  heures  ou  trois  heures  pendant  que  tout  le  monde dort et  même  si vous  rompez  votre  sommeil  vous  ne  pouvez  remplir  plus  que  trois  bidons. »

Dame  Souaré elle, déplore  que  les  enfants  de  ces  familles payent le  prix  fort  de  cette  crise  par  le  transport  sur  de  longues  distances  parfois sous un  soleil  ardent de  la vitale denrée.

A 11h après  s’être  prêtées  à nos questions ;les  femmes  ont  pris la  direction  du  siège  de  la  guinéenne  des  eaux  où le  directeur  Hady Barry les  a reçu et a  servi  un discours où s’alternent  dédouanement  et  victimisation :

« les  gens  confondent  souvent affaire  d’électricité  et  d’eau, le  courant  électrique peut parcourir 30km/s contrairement  à l’eau, Labé c’est  un  relief accidenté, il y a  des  zones  basse  et des  zones  hauts. De jour en  jour  le  nombre de  consommateurs augmente, sachez  qu’il  y a  une  certaine  quantité  d’eau  qu’on  doit  produire  par  jour ,je  précise 2880 mètres cube d’eau  par  jour ,il  y a des  moments  où l’eau  monte on a  besoin  de  400 Volts pour  produire. »

Sans promettre un gain  de cause  aux visiteuses Hady Barry a  promis  e  faire  des  propositions  arrangeantes  à sa  hiérarchie et  plaidé  pour  que  les  citoyens  facilitent le  fonctionnement  de  son  service  en  s’acquittant  de  la  facture  d’eau et  à temps.

                                                 Ousmane Koumanthio Tounkara   

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here