Des préjugés les présentent comme un moyen “magique” pour s’offrir de la fortune. Et pourtant, ils sont majoritairement rongés par la pauvreté. Les albinos guinéens ne sont pas en marge de leurs frères africains, discriminés et tués pour leur peau.  En Guinée, les personnes atteintes de l’albinisme sont vulnérables au cancer. Malheureusement, à cause du coût élevé du traitement, ils sont terrassés impuissamment  par la maladie. Ils sont affectés par toutes les catégories de cancer: peau, prostate, testicule, …
Selon Dr. Bangaly Traoré, chirurgien cancérologue, les albinos sont généralement atteints du cancer de la peau.  Les malades du cancer notamment les albinos n’ont pas les moyens de leur traitement. Après le dépistage et la consultation, les albinos abandonnent en cours de traitement pour sa cherté.  En République de Guinée, dans les statistiques du registre du cancer, la catégorie du sang est la première cause de consultation et la peau qui est touchée par les albinos occupe la 6ème place.

 

Exposés aux intempéries de la nature, ils sont vulnérables au cancer de la peau. C’est pourquoi, Dr. Traoré préconise le dépistage  régulier des cancers  cutanés chez les albinos. Ce qui permettra d’après lui de traiter à temps si les moyens sont disponibles. D’ailleurs, à l’occasion de journée internationale de la lutte contre le cancer prévue le 4 février prochain, Dr. Traoré compte faire de plaidoyer auprès des partenaires internationaux à s’impliquer davantage dans la lutte contre la maladie.

 

Pour les albinos, nous apprend-t-on, il y a plusieurs cas qui nécessitent de l’évacuation à l’étranger. Mais, faute de moyens, ils sont nombreux à mourir à petit feu sous les yeux impuissants de leurs parents. A en croire à Naby Laye Moussa Bangoura, fondateur de la confédération nationale des albinos de Guinée (CNAG), le soleil est la principale cause de leur infection. Et pourtant, ajoute-t-il, “éviter le soleil est presque impossible“.  “C’est pour cela que notre association à initier l’octroi des crèmes solaires aux albinos. Mais, des efforts restent encore à faire“, explique-t-il.

 

C’est dire qu’au-delà de la discrimination, les albinos de Guinée sont aussi victimes des intempéries de la nature. Malheureusement, ils sont nombreux à mourir en Guinée faute de moyens. L’Etat et les bailleurs de fonds internationaux doivent s’investir pour freiner cette catastrophe humanitaire méconnue du public.

 

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alpha.oumar@aminata.com

+224 666 62 25 24

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here