Ban Oury, vice-président exclu de l'UFDG
Ban Oury, vice-président exclu de l'UFDG

Les réactions et condamnations se multiplient après l’adoption par le parlement guinéen d’une loi  autorisant les gendarmes à faire usage d’armes à feu face à certains cas d’extrême urgence, dans le cadre du maintien de l’ordre.

Sur son compte Twitter, Amadou Oury Bah « Bah Oury » vice président exclu de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et président de l’UFDG Renouveau dénonce et parle d’une loi qui va dans la mauvaise direction.

« Les tragédies récurrentes que la Guinée a enregistré tout au long de son histoire devraient pousser à réglementer plus strictement l’utilisation des armes à feu dans le cadre du maintien d’ordre. Cette loi laxiste est un danger et elle va dans la mauvaise direction », a-t-il tweeté.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942