Le policier vient d’être grièvement blessé au centre ville de Kaloum par des manifestants qui réclament la réouverture des classes. La situation reste très tendue entre manifestants et forces de l’ordre ce lundi 12 mars 2018.  

La plupart des quartiers de la commune sont chauds, des gens en colère sont massivement sortis pour se faire entendre à travers la rue leur ras-le-bol suite à la crise éducative qui perdure dans le pays.

Après des jets de pierres et de gaz lacrymogènes entre forces de l’ordre et manifestants, un policier a été touché par un caillou au niveau du visage.

Selon notre constat, les boutiques et magasins du marché Niger restent fermés, les activités de la ville sont complément paralysées.

Cette manifestation est due à la grève des enseignants déclenchée par le SLECG depuis le 12 février.

Aminata.com

 

PARTAGER