orange guinee guicopres uba guinee votre

Suspendre les manifestations : « c’était un mandat clair », selon Cellou Dalein

En marge de l’assemblée générale de l’UFDG, le chef de file de l’opposition guinéenne a apporté des précisions samedi 07 avril 2018 suite à la décision de suspendre les manifestations  après sa rencontre avec le chef de l’État le 02 avril dernier.

Pour éclaircir à l’opinion que cette décision ne vient pas de lui seul, c’est un mandat qui lui a été autorisé par ses collègues de l’opposition républicaine, Cellou Dalein Diallo a souligné qu’il faudrait que les gens sachent qu’avant d’aller rencontrer Alpha Condé, l’opposition républicaine s’est retrouvée.

« Lorsque la plénière a été ouverte, l’ensemble des partis politiques de l’opposition se sont prononcés sur le principe de répondre à l’invitation du président de la république en tant que chef de file de l’opposition et de défendre nos revendications que je connais parfaitement selon eux », a-t-il indiqué avant de poursuivre qu’il a été dit entre eux que lorsque le leader de l’UFDG arrive à obtenir un gain de cause lors de la rencontre de profiter de la présence de la presse à la présidence pour suspendre au nom de toute l’opposition les manifestations prévues. Parce que  ajoute t-il qu’il voit dans la presse que c’est Cellou seul qui a décidé de suspendre les manifestations.

«  C’était un mandat clair de toute l’opposition réunie parce que la réunion avec  Alpha Condé a commencé à 15h 20mn et elle s’est terminée à 18h. Trois heures d’échange  et il était impossible d’avoir une réunion, faire le compte rendu et puis décider de l’organisation ou pas des manifestations qui étaient prévues. Donc, on a reçu un mandat clair de tous les leaders de l’opposition, que si nos revendications sont satisfaites sur le papier, il  faut profiter de la présence de la presse pour suspendre les manifestations. C’est ce qui a été faite », a-t-il précisé.

Cellou Dalein s’est défendu aussi en disant à ses militants qu’il ne peut pas prendre une telle décision tout seul, « j’ai du respect pour la direction nationale de l’UFDG. J’ai du respect pour mes collègues de l’opposition, c’est ensemble qu’on avait cette décision ».

Le comité de suivi pour les négociations a repris ses travaux vendredi 06 avril 2018. Selon le chef de fille de l’opposition, ils ne peuvent rien anticiper, tout est possible.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : : (+224) 656 77 52 34

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »