A LA UNEEducation

Manifestation et contre manifestation à Kankan

Dans le cadre de la poursuite du mot d’ordre lancé depuis la semaine dernière, les enseignants contractuels de Kankan sont descendus dans la rue pour exiger des autorités leur engagement sans condition à la fonction publique.

Si la manifestation organisée la semaine dernière s’est déroulé sans incident, celle de ce lundi, 07 mars 2021 a enregistré quelques violences. En effet, les manifestants ont rejoint certaines écoles publiques de la commune urbaine où ils comptaient paralyser les cours et ainsi associer les élèves à leur combat.

Mais tout ne s’est pas déroulé comme prévu, puisqu’au lycée Marien N’Gouabi, l’un des plus grands établissements de Kankan, ces enseignants contractuels ont été chassés par des élèves avec des jets de pierres, sous prétexte qu’ils ne veulent pas de perturbation dans leur école. Certains manifestant accusent le censeur dudit lycée d’avoir manipulé les élèves contre eux.  Sur place, une enseignante manifestante a reçu un caillou en pleine épaule et a été légèrement blessée.

« On est sortis seulement pour manifester afin de réclamer nos droits. On a trop souffert dans les salles de classes, on ne veut pas de concours. Moi j’étais parmi mes collègues, je ne sais pas où le caillou est sorti pour venir me cogner à l’épaule gauche. Mais malgré cela, je ne suis pas découragée, je compte me battre jusqu’à notre engagement », a expliqué la manifestante blessée.

A LIRE =>  Labé_ Le président de l’union des boulangers surpris de l’annonce faite par le gouvernement

La manifestation continue à Kankan dans un climat tendu et la prochaine mobilisation est prévue pour le mercredi, 09 mars 2022.

 

 

Aissatou !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »