Les conducteurs de taxis motos  de Sangaredi, une des sous-préfectures de Boké sont en colère. Ils accusent les autorités de planifier une arnaque. Car, ils sont invités à débourser 25 mille francs guinéens pour la confection de plaques. Ce qui serait difficile pour ces jeunes majoritairement diplômés sans emploi qui, pour échapper à la mendicité se débrouillent pour  gagner leur vie. A les entendre, avec l’expérience de l’année dernière, une fois l’argent déboursé, sera destiné à la poche des autorités en lieu et place de plaques.
“Nous avons payé  l’année dernière 100 mille GNF chacun de nous qui, si on évalue pourrait arriver à 45 millions GNF. L’argent a été finalement détourné, nous n’avons pas eu nos plaques. Maintenant, on nous demande encore de payer 25 000 GNF chacun pour la confection de plaques, nous disons non et non jusqu’à preuve de contraire”, à martelé un de leur qui a préféré garder l’anonymat.

 

Un jeune joint par notre rédaction explique: “Ces autorités ne sont pas à l’heure première fois à inventer des genres de choses pour avoir de l’argent, mais une fois qu’elles arrivent à être en possession de l’argent on ne voit pas sa destination, elles veulent encore manger de l’argent de nos mains. Mais cette fois-ci, nous nous sommes décidés de ne pas payer et sommes prêts à répondre partout où on pourrait nous convoqué”
Il reste à savoir si cette décision des autorités va devenir un feu de paille ou, si les conducteurs vont reboucher chemin afin de payer chacun ce qui lui a été demandé.

Attendons de voir…

Affaire à suivre..

 

Oumar M’Böh pour Aminata.com

622624545/666369744

mbooumar@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here