Rate this post

L’alliance politique sabou a procédé dimanche 24 septembre 2017, au lancement de ses activités à Beyla. Sa stratégie a été de se faire entendre par la population de la préfecture par une campagne de sensibilisation de porte-à-porte.

Créée depuis avril 2017, cette nouvelle alliance est composée de cinq partis politiques. Le parti du Rassemblement pour la Renaissance et le Développement (RRD), Abdoulaye Kourouma qui est le coordinateur de l’alliance. Le parti du Rassemblement Pour la République (RPR), le coordinateur de communication et porte-parole de l’alliance Sabou, Diabaty Doré, celui du Parti de l’Alliance Nationale pour le Changement (PANC), chargé de la stratégie politique de Sabou, Sékou Traoré. Du l’ANG de Mohamed Cissé, le trésorier et de l’ANP de Dr Moussa Sano, responsable des affaires sociales au sein de l’alliance sabou.

Parmi ces partis politiques trois leaders étaient à pied d’œuvre pour attirer l’attention des riverains sur les motifs de Sabou. Les leaders ont commencé par rencontrer des groupes de jeunes dans les bars café avant de sillonner à l’intérieur du grand marché de la ville de Beyla. Ils ont ensuite rencontré des sages dans les deux grandes mosquées de la préfecture. Ils se sont encore rendus chez un chef de village très reconnu par la communauté et ils ont terminé leur tournée chez le deuxième imam de la ville.

A cette occasion, le coordinateur général de l’alliance Sabou, Abdoulaye Kourouma a indiqué dans son intervention que cette alliance est en train de prendre les destinées de leur localité. Parce que bientôt les élections locales et législatives.
« Nous avons eu certes des empêchements venant de Conakry qui ont attiré certains du RPG. Mais ils ont compris aujourd’hui, ils sont en train de nous recevoir malgré que le préfet n’avait pas compris. Il avait eu la mauvaise désinformation. Il pensait qu’ont venait pour créer des problèmes. Mais les jeunes, les femmes et les sages sont en train d’adhérer à notre vision », a-t-il indiqué en ajoutant que l’alliance Sabou c’est la deuxième meilleure alliance du pays, cela se prouvera aux prochaines élections.

De son coté le chargé de la stratégie politique de Sabou, Sékou Traoré, a dit que leur tournée est un signe d’honneur aux parents et aux jeunes de Beyla. Il invite tout le monde de se mettre ensemble pour pouvoir aider la base. Les différentes préfectures de la Guinée forestière, il y a énormément de manquement.

« Il est important pour les dignes fils de ce contré de ce lever comme un seul homme, d’accepter de laisser leur différent pour se mettre ensemble pour que nos parents y voient l’intérêt de l’unification de nos citoyens et de nos compatriotes, pour qu’ensemble nous fassions face à l’histoire. L’histoire est que nous avions des manquements, nous devions pouvoir apporter des stratégies idoines pour qu’enfin nos citoyens cessent de vivre misérablement », a –t-il déploré.

Le coordinateur de communication et porte-parole de l’alliance, Diabaty Doré, a pour sa part revenu sur l’objectif de leur alliance.
« L’alliance Sabou est une alliance politique qui regroupe quelques partis qui est ouvert à tout le monde. Nous sommes pour l’instauration de la démocratie dans notre pays. Lutter contre l’impunité, l’insécurité, l’insalubrité et la corruption », a-t-il rappelé.

Avant de précéder à cette sensibilisation de porte-à-porte, l’alliance avait prévu au début d’organiser un grand meeting jeudi dernier pour se faire connaitre auprès des populations de Bayla. Très malheureusement cette idée n’a pas marché par faute d’incompréhension entre les autorités locales et les représentant de Sabou.
Au cours d’un entretient avec le préfet de la dite préfecture, Lamine Cissé a décliné toute responsabilité de la non tenue du meeting de l’alliance Sabou. Il a indiqué qu’il n’a reçu aucune lettre indiquant l’organisation d’un meeting à Beyla, Mais qu’il a appris l’arriver de trois leaders qui se sont d’ailleurs présenté à lui comme étant des leaders communautaires et non des partis politiques.
Pour se rattraper l’alliance Sabou compte organiser un meeting lundi 24 septembre à Beyla.

Ibrahima Sory BARRY envoyé spécial d’aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here