A LA UNEJustice et Droit

Promotion des Droits de l’Homme: le HCDH dote la Guinée d’une salle multimédia du mécanisme national de rapportage et de suivi des recommandations 

La Guinée à travers le ministère de la justice a bénéficié d’une salle multimédia, rénovée et  équipée d’outils technologiques de dernière génération. C’est le fruit d’un partenariat entre la Guinée et le haut-commissariat des nations unies aux Droits de l’Homme(HCDH). Cette salle située dans les locaux de la direction nationale des droits de l’homme, a été inaugurée ce vendredi, 11 mars 2022 par Me Moriba Alain KONE, ministre de la justice et des droits de l’Homme.

Les officiels

La mise en place de ce mécanisme qui constitue un outil d’évaluation, de planification et de programmation, permettra de réduire les inégalités, ceci pour renforcer la justice et lutter contre les discriminations, y compris les violences basées sur le genre.

 C’est aussi une façon d’aider la Guinée qui a ratifié la quasi-totalité des instruments internationaux et régionaux garantissant la promotion et la protection des droits de l’Homme, a désormais accéléré le dépôt des rapports aux organes de traité, toute chose qu’elle n’a toujours pas fait dans le temps. Dans son discours d’inaugural, le ministre a laissé entendre que cet important dispositif gouvernemental doit permettre en premier lieu, d’avoir en temps réel, accès à toutes les informations relatives aux droits de l’homme en Guinée. Mais également, permettre aux autorités, aux médias et aux organisations de la société civile de faire le suivi des mesures prises pour renforcer la promotion et le respect des droits de l’homme dans notre pays. 

A LIRE =>  La lettre de démission de Hady Guisse de Milo FC de Kankan
Me Moriba Alain KONÉ ministre de la justice et des droits de l’homme

«Le mécanisme national de rapportage et de suivi des recommandations est utile pour notre pays, en ce sens qu’il constitue une structure de coordination assurant l’appropriation nationale du processus d’élaboration et de suivi des rapports favorisant des interaction régulières au sein des ministères et entre des ministères engagés activement dans l’élaboration et suivi des rapports. Ce mécanisme va rendre aussi plus efficace et plus directe les communications entre les ministères, ce qui se traduit par des gains d’efficacité et l’optimisation des ressources. Il systématise et simplifie également la collaboration avec les mécanismes internationaux et régionaux des droits de l’homme, notamment ; donne aux points focaux ministériels les moyens de communiquer et de faire connaitre le système des droits de l’homme et les recommandations qui en émanent. (…) concourt plus loin à l’émergence au sein de l’administration publique d’une expertise dans le domaine des droits de l’homme », a indiqué  Me Moriba Alain KONE.

Cet outil, dénommé l’Index Universel des Droits de l’Homme, va permettre de voir la correspondance entre les 213 recommandations faites à la République de la Guinée avec les objectifs de développement durable et plusieurs directives et leçons apprises des autres pays pour faciliter la mise en œuvre, le suivi et le rapportage desdites recommandations. 

A LIRE =>  Actualité guinéenne, résumé de la journée mardi, 14 juin 2022 :
Patrice Vahard, représentant du HCDH en Guinée

En agissant donc ensemble avec l’ONU, il est possible selon M. Patrice Vahard, représentant de ONU droits de l’homme, de faire reculer l’injustice, les inégalités et les discriminations partout où elles se manifestent. 

«La Guinée fait sans nul doute des progrès dans ces domaines. Seulement, l’un des défis reste le fait de rendre compte des efforts et de décrire avec le maximum de précision les défis qui se dressent sur le chemin de toutes celles et de tous ceux qui œuvrent pour plus de justice, plus de d’égalité et plus de participation. Il est important de disposer de données fiables, désagrégées notamment par sexe, âge, tenant compte des du fait ou non de vivre avec un handicap, par région entre autres éléments de diagnostic et d’analyse », a fait savoir le diplomate onusien.  

Il faut rappeler selon le ministre, que ce mécanisme national contribuera à l’atteinte des objectifs du CNRD à travers un meilleur suivi de leur engament, afin de leur permettre d’évaluer à tout moment, le niveau de réalisation et d’identifier des principaux défis à relever.

Sâa Robert KOUNDOUNO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »