A LA UNENouvelles des Regions

N’zérékoré : l’énergie éolienne d’une capacité de 200 mégawatts bientôt dans le site de Gbana pour l’électrification de la région

C’est précisément dans la localité de Gbana située à 65km de N’Zérékoré-centre de la sous préfecture de koropara qui abrite dorénavant le site pour l’installation de la centrale éolienne de 200 mégawatts pour desservir toute la région forestière en courant. Si depuis tout ce tant la Guinée forestière malgré ses potentialités en ressources électriques lui permettant de pouvoir transformer les réalités tangibles en mauvais souvenir dans le cadre l’électrification de la région administrative de N’zérékoré à travers la construction de barrages hydroélectriques ou des centrales éoliennes, la Guinée forestière a toujours sombré dans l’obscurité.

Avec l’initiative d’électrifier la région forestière de par cette source éolienne, les habitants de cette région pourrons désormais se frotter les mains.

Un protocole d’accord avec le gouvernement de transition de par le biais de son ministre de l’énergie et de l’hydraulique a été effectif ce mardi 08 Février 2022 pour le début des travaux proprement dits.

Pour Aimé Marcel DRAMOU le Directeur général de ce projet d’électrification,

«Avec les 200 Mégawatts, on pourrait installer les éoliennes en modulation. C’est le vent qui va donner le courant à la région, le transport de ce courant va être injecté à l’interconnexion qui quitte vers la Côte d’Ivoire, en passant par Diékepah qui vient de Nissan. Ça, c’est KV 25. Donc, d’après les études d’impacts environnementaux et sociaux, les partenaires allemands ont étudié la direction des oiseaux et beaucoup de choses. On a signé un protocole d’accord avec l’État guinéen depuis le 12 février 2016. Donc, ce protocole nous a permis de réaliser toutes les études. Il fallait demander un avenant pour nous permettre de faire la présentation de toutes ces études afin qu’on passe vraiment à la vitesse supérieure pour la réalisation de l’installation de la centrale éolienne. Donc, c’est ce Mardi 08 mars 2022 qu’on a signé ce protocole avec le ministre de l’énergie. Tous les partenaires investisseurs sont là. Donc, les jours à venir, nous allons rapidement procéder non seulement à la présentation des études d’impacts environnementaux et sociaux mais, aussi des études de faisabilité pour qu’enfin qu’on soit sur le site pour l’implantation de cette centrale électrique».

A LIRE =>  N'zérékoré: la célébration de la messe chrismale à la cathédrale Cœur Immaculé de Marie

Cette installation a fait faire d’énormes études dans différents sites comme Sinko (dans Beyla) et celui de Gbana dans la préfecture de N’zérékoré). Mais le résultat des études a prouvé que le site de Gbana peut mieux desservir la région que l’autre et cela avec une capacité de 200 mégawatts.

<<Après cette présentation, il y aura un appel d’offres pour qu’on puisse absorber un certain nombre de chômeurs… Donc, on va procéder à un recrutement immense au niveau de la communauté. Parce que tous les travaux au niveau de cette ferme sont basés sur le BTP. Il faut d’abord faire la route, pour le transport des équipements depuis le port de Bicana (Libéria), de la frontière Diéképah en passant par Lola, traverser Baala jusqu’au niveau du site. Il faut essayer de refaire la route, élargir l’emprise, démolir les ponts qui ne tiennent plus, faire des ouvrages de franchissement. Autour de la Crête de Gbana. Il faut aussi qu’il y ait des accès çà et là, c’est-à-dire désengorger les communautés qui s’y trouvent. Il faut construire une base, il faut aplanir la Crête et voir comment implanter les pylônes. Parce qu’on doit implanter 50 tribunes. Et, ces tribunes ne sont pas de petits équipements. La longueur d’une seule tribune fait fera 140 mètres de hauteur et le poids 120 tonnes>> a précisé M Aimé Marcel DRAMOU.

A LIRE =>  Actualité guinéenne, résumé de la journée du Lundi, 11 avril 2022 :

Une chose reste à retenir le mot « éolienne » vient d’Éole, qui veut dire nom du dieu des vents dans la mythologie grecque. Alors, une éolienne est une machine permettant de transformer l’énergie cinétique du vent en énergie mécanique donc, en électricité.

Stéphane François Tato HABA depuis N’zérékoré pour Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »