L’année 2017 a connu un déficit pluviométrie contrairement à celle de 2016. Malgré tout, de nombreux dégâts sont enregistrés. Le Directeur national de la Météorologie a dit ce mercredi 23 août 2017 les raisons liées à toutes ces intempéries.

Selon Dr Mamadou Lamine Bah : « La Guinée a enregistré cette année 2151,6 millimètres en quantité d’eau. Cela, contrairement en 2016 où elle avait enregistré 2 483, 7 millimètres soit une réduction de 13%. L’année 2016 a été une année que tout le monde avait attribué au phénomène El Nino du siècle où la température des océans avaient augmenté à la surface de plus de 2°. Donc, cela avait occasionné d’intenses quantités de précipitations aussi bien en Guinée et dans d’autres pays du monde », a-t-il expliqué.

Le déficit de la pluviométrie ne concerne pas toutes les préfectures de la Guinée. Certaines ont connu une hausse. Dr Mamadou Lamine Bah donne certaines statistiques, « La préfecture de Boffa a enregistré 163 millimètres, Dalaba 100 millimètres, Kindia 970 millimètres, Labé a enregistré 815 millimètres en 2017, Kankan a enregistré près de 500 millimètres et N’Zérékoré 1 228 millimètres ».

Au regard de la dégradation environnementale sous l’effet de l’homme, l’heure est à la prise de conscience des citoyens. Cela pour éviter d’autres effets dommageables.

Oumar M’Böh pour Aminata.com

+224 622 624 545/666 369 744

mbooumar@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here