A LA UNENouvelles des Regions

N’zérékoré: le fleuve Tilé reprend son cours d’insalubrité avec les premières pluies

Chaque année, à l’orée de la saison pluvieuse qui s’annonce par les premières pluies, le fleuve Tilé reprend sa saleté de par le drainage des Ordures qui ont longtemps séjourné dans les caniveaux. Ce sont ces ordures dans le fleuve qui lui bouchent le passage. Une action qui se solde souvent par les inondations après de grandes pluies. C’est souvent le cas dans les quartiers Wéssoua, Kwitèyapoulou, Commercial et tant d’autres pour ne citer que ceux-là. Rencontrer, Mory Kaba, l’un des riverains se confie au correspondant d’Aminata.com,

« C’est un moment que nous détestons dans notre cohabitation avec le fleuve Tilé. En ces instants d’annonce de la saison pluvieuse, nos domiciles (nous qui sommes riverains) deviennent invivables par des ordures nausiabone. Les mouches, les moustiques, les vers de terre sont souvent nos voisins fidèles. Nous consommons des aliments sur lesquels les mouches ont déjà badiné. Vraiment les autorités locales n’ont cas tout faire pour faire le drainage du fleuve Tilé, on souffre trop pendant la saison pluvieuse »

La plupart des citoyens prennent en les caniveaux comme les dépotoirs d’ordures de toute nature. Certains bouchent les caniveaux nuitamment avec des ordures. C’est souvent ces ordures de ménagères qui sont conduits dans le fleuve Tilé par l’eau de ruissellement.

A LIRE =>  Centre de santé de Kiniebakoura (Siguiri): les accouchements se font sur un lit de fortune en séko

« En toute sincérité les citoyens de N’zérékoré n’ont pas la culture de la propreté. Surtout les vendeuses de feuilles et d’autres articles au marché. A leur descente du marché, elles viennent bourrer nos caniveaux aussi nos pharmaciens qui jettent des seringues, des piqûres… Franchement, on en amare maintenant » a témoigné Foromo Loua, conducteur de taxi.

À retenir que l’insalubrité dans la ville de N’zérékoré tire sa source de l’incivisme de la population qui trouve du plaisir en jetant des ordures de toute nature. En cela, les autorités locales pour se détendre, disent avoir confié cette tâche aux ONG pour l’entretien des fleuves de la ville en occurrence celui Tilé.

Attendons de voir la suite, à cette approche de la saison pluvieuse et surtout en cette année de grandes pluies.

Fleuve Tilé à N’zérékoré

Stéphane François TATO depuis N’zérékoré pour Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »