Mariage endogamique : une  tradition qui empoisonne les mariages

Un paquet de colas lors d'un mariage traditionnel au Foutah
Un paquet de colas lors d'un mariage traditionnel au Foutah

Le mariage  endogamique par  définition est  un caractère ethnologique en  vertu  duquel un  membre  d’un groupe social et  mari à  un  autre  membre du  même  groupe. Et  nos  sociétés  d’essence  traditionnelle y mettent un point  d’honneur.

Gros  couac,  ce  type  de  relation au  lieu  de  cimenter  les  relations fissure  l’unité  de  la  famille, du  clan  ou  de  la  tribu  vole  en  éclats.

Aissatou Diallo a été victime  de  la  prison  du mariage  endogamique, et  l’expérience  lui  a  laissé  des séquelles indélébiles :

« …ma tante  paternelle m’a  donné  en  mariage  à son  fils  unique, un  homme  que  je  considérais  comme  mon  frère, chaque  fois  qu’il  y avait  un problème, elle  prenait  la  défense  de  son  enfant et  pourtant, c’est  elle  qui  m’a  élevée et je la  prenais  pour  ma  mère.. »

Le mariage n’est  pas facile et  l’amour doit  y  être  présent estime Diaraye Diallo :

« avant  d’épouser une  personne, il  faut  éprouver  des  sentiments, mais  si  ton mariage tient  aux  liens de famille  ce  n’est  pas fait  pour  durer, de  nos  jours chacun  sait  que  vivre dans  un calvaire  n’est  pas  obligatoire, quand  on  te met  dans  un  mariage  sans  avenir, tu  peux  rompre  les  liens et t’engager  dans  une  relation  empreinte d’amour »

Mamadou Saidou Diallo, pense  que  de tels  mariages  laissent des impacts sociaux  et  psychologiques  graves.

Un  autre  citoyen  anonyme n’a  pas  économisé son  avis  sur  une  question plus qu’actuelle :

« de  mon point de  vue  le  mariage  endogamique suppose  au  minimum un  accord entre  les  époux et  l’islam  n’interdit  pas  qu’ils  se  choisissent, sur  ce  point  les  familles  interfèrent  juste  pour  s’approprier  d’un  droit  qu’en  fait qu’elles  n’ont  pas… »

Conséquences d’une traditionnelle interprétation d’un  droit  qui  concerne  avant  tout  un couple, le  mariage endogamique brise des  milliers  de  couple en Guinée  et  au  Fouta  Djallon  avec  des  conséquences  parfois  irréversibles  comme la  folie  ou  le  suicide.

Ousmane T. Tounkara